VASTE RASSEMBLEMENT
Pour des
ACTIONS IMPRESCRIPTIBLES
2 rue Alexis Mossa 06000 NICE

---oOo---

UNE   CATASTROPHE   ANNONCEE
(Cette rubrique est basée sur plusieurs articles de presse, extraits de médias ou sur les réseaux sociaux).

Il  y  a  quelques  trente-cinq  années,  la  Gauche  était  au  pouvoir  et  François  Mitterrand  commandait  la  France ;  il  est  l’homme  qui  a  ruiné  le  Pays  et  aujourd’hui  François  Hollande  veut  le  détruire.

En  ce  temps-là,  comme  aujourd’hui,  à  un  instant  donné,  les  puissants  de  ce  monde  peuvent  modifier  à  leur  avantage  l’Histoire  mais  la  vérité  revient  tôt  ou  tard.

L’Histoire  ne  s’efface  jamais.

" Dieu  Mitterrand "  a  pu  tout  se  permettre.

Si  la  Presse  parlait,  elle  risquait  de  gros  problèmes  et  les  journalistes  étaient  consentants  ou  se  taisaient ;  sans  doute  craignaient-ils  pour  leur  confortable  bien-être ;  mais  peut-être  aussi  qu’ils  avaient  peur …

Jean-Edern  Hallier,  le  trublion,  a  toujours  été  considéré  comme  l’ennemi  du  pouvoir ;  certains  le  prétendait  anarchiste,  voire  dangereux.
Un  matin  de  janvier  1997,  un  peu  après  huit  heures,  alors  qu’il  circulait  tranquillement  sur  sa  bicyclette,  il  fut  victime  d’un    " accident ".
Il  meurt  sur  le  coup,  visage  très  meurtri,  face  contre  la  chaussée,  dans  une  mare  de  sang,  étrangement  aucun  témoin  ne  se  trouvait  sur  les  lieux.

Pourquoi  l’enquête  de  gendarmerie  a  été  bâclée  sans  rechercher  les  circonstances  exactes  de  l’accident ?
Pourquoi  n’y  a-t-il  pas  eu  d’autopsie  pour  connaître  les  causes  réelles  de  sa  mort ?

Bizarrement,  moins  de  deux  heures  après  la  nouvelle  de  son  décès,  la  Police  vole  dans  sa  chambre,  entre  autres,  de  nombreux  dossiers  et  documents  ayant  trait  aux  turpitudes  de  François  Mitterrand,  Roland  Dumas,  (l’homme des coups tordus),  Jean-Pierre  François,  Michel  Charasse,  (les vedettes de Taiwan),  et  de  quelques  autres,  que  Jean-Edern  Hallier  menaçait  de  révéler  et  publier.

Certains  faits  sont  mentionnés  ci-après.

En  1935,  Mitterrand  fréquente  divers  mouvements  purs  et  durs  d’extrême  droite  et  manifeste  contre … "l’invasion  métèque", (sic) ;  il  est  membre  de  "La  Cagoule",  en  1936,  mouvement  fasciste  antisémite  et  anti  républicain.

En  1942,  après  deux  tentatives  infructueuses,  il  s’évade  des  camps  allemands,  grâce  à  des  soutiens  vichyssois,  sans  doute  déjà  René  Bousquet,  qu’il  protègera  par  la  suite  jusqu’à  l'éviction  de  la  scène  politique  de  cet  ami  devenu  encombrant.  (des rumeurs ont fait état pendant un temps d’une implication élyséenne dans l’assassinat de René Bousquet en 1992 par une sorte d’illuminé mystique).

D’après  quelques  témoignages  verbaux  non  vérifiés,  François  Mitterrand  se  serait  évadé  avec  Roger-Patrice Pelat.  (il sera l’ami opportun, l’entremetteur d’affaires, le banquier occulte, etc…).

Agé  de  26  ans,  il  devient  sous-secrétaire  d’Etat  aux  Anciens  Combattants  en  1942  et  en  1943,  il  est  décoré,  (ordre n° 2202),  de  la  Francisque  par  le  Gouvernement  de  Vichy  du  Maréchal  Pétain,  soi-disant  pour  ne  pas  dévoiler  des  débuts  timorés  dans  la  Résistance.

Déjà  à  l’époque,  il  se  construit,  par  diverses  manœuvres  et  déclarations,  toutes  plus  hypocrites  et  mensongères  les  unes  que  les  autres,  une  personnalité  ambigüe,  qu’il  entretiendra  toute  sa  vie  politique.

En  1944,  bien  qu’il  manifeste  quelques  réticences  au  début,  en  l’espace  de  quelques  mois,  y  trouvant  un  intérêt  personnel  et  politique,  François  Mitterrand  s’affiche  volontiers  résistant  sous  la  houlette  du  Général  De Gaulle.

De  1945  à  1954,  promouvant  ses  ambitions  personnelles,  il  imprime  à  une  nouvelle  Gauche  naissante  la  marque  d’un  socialisme  actif.

En  1954,  il  est  nommé  Ministre  de  l’Intérieur  et  fusionne  les  polices  française  et  algérienne,  provoquant  de  nombreuses  réactions  hostiles  de  la  part  des  "Pieds  noirs" .

Il  est  Garde  des  Sceaux  pendant  la  bataille  d’Alger  et  donne  les  pouvoirs  spéciaux  à  l’Armée,  qu’il  renforce  avec  l’envoi  d’un  important  contingent  militaire,  lequel,  au  prix  de  certaines  "pratiques",  maintiendra  la  présence  française  en  Algérie  pendant  quelques  temps.

Toujours  pour  se  doter  d’une  stature  nationale,  en  1959,  il  est  directement  impliqué  dans  l’attentat  de  la  rue  de  l’Observatoire  dans  lequel  il  se  disait  victime.

De  1959  à  1971,  François  Mitterrand  continue  d’afficher  son  "portrait  socialiste"  au  prix  de  plusieurs  manœuvres  politiques  plus  ou  moins  équivoques  et  travaille  pour  se  forger  un  statut  d’homme  d’Etat.

Il  perd  l’élection  présidentielle  de  1965 ;  tout  comme  il  perdra  les  élections  de  1972  et  1974  malgré  d’importantes  manipulations  politiques  et  médiatiques  visant  à  détruire  l’image  du  Général  De Gaulle  en  particulier  et  de  la  Droite  en  général,  y  compris  Messieurs  Giscard D’Estaing  et  Chirac.

Durant  les  années  1971/1981,  il  devient  premier  secrétaire  du  nouveau  Parti  Socialiste,  (PS),  fondé  en  1969.

En  1972,  il  signe  le  programme  commun  de  la  Gauche  qui  subira  ultérieurement  quelques  modifications ;  et  plus  tard,  en  1979,  il  s’oppose  à  Michel  Rocard.

En  1981,  il  présente  son  programme  de  campagne,  (110  propositions  pour  la  France),  qui  constitue  l’une  de  ses  plus  grandes  supercheries  et  manipulations ;  il  est  élu  Président  de  la  République  avec  plus  de  51 %  des  voix.

Les  Français  ont  placé  à  la  tête  de  l’Etat  un  homme  mégalomane,  menteur,  arrogant,  cynique,  calculateur,  manipulateur,  qui  cultive  sa  personnalité  et  va  ruiner  la  France  et  trahir  l'Âme  et  la  Grandeur  de  notre beau  Pays.

Beaucoup  de  Français  ont  l'impression  de  revivre  la  même  mésaventure  depuis  mai  2012 ...
Comme  c'est  bizarre ...

Rappel  de  14  années  de  pouvoir  de  François  Mitterrand :

En  1981,  sa  première  action  est  la  dissolution  de  l’Assemblée  Nationale,  (c’est  l’ordre  normal  des  choses),  et  les  élections  qui  suivent  lui  donne  la  majorité  absolue  au  Parlement ;  dès  lors,  il  peut  faire  ce  qu’il  veut  et  ne  s’en  prive  pas.

Il  veut  que  les  Français  le  considèrent  comme  un  être  exceptionnel  et, à  force de mensonges, de tricheries, de  manipulations;  il  va  y  arriver.

Il  nomme  quatre  ministres  communistes  et  les  réformes  sociales  et  les  nationalisations  sont  son  programme  d’action  qu’il  continuera  tout  au  long  de  ses  deux  septennats.

En  1981  et  1982,  il  a  islamisé  la  France;  pour  ce  faire,  il  a  "francisé"  plus  de  2 300 000  Maghrébins  en  accordant  des  procédures  accélérées  de  régularisation,  (nationalité, titres de séjour et autres);  et  aujourd’hui,  ce  sont  souvent  les  enfants  et  petits-enfants  de  ces  "illégaux"  devenus  Français  qui  mettent  les  banlieues  à  feu  et  à  sang  et  commettent  toutes  sortes  d’agressions  délictuelles,  voire  criminelles.

Les  banques  et  les  grandes  industries  sont  nationalisées,  certains  services  d’Etat  sont  morcelés  en  deux,  ou  plusieurs,  entités,  EdF/GdF - SNCF - etc ... (sans doute quelques amis à placer).

En  conséquence,  la  France  a  dévalué  sa  monnaie  quatre  fois  en  cinq  ans et  le  nombre  de  chômeurs  est  passé  de  moins  d’un  million  en  1981  à  plus  de  trois  millions  fin  1983.  (Merci Dieu  Mitterrand).

En  1983,  il  y  ajoute  un  plan  de  rigueur qui  condamne  chaque  contribuable  français  à  payer  2500  francs  pendant  cinq  ans ;  il  triple  la  dette  de  la  France  durant  son  premier  septennat  et,  entre  1988  et  1995,  cette  dette  subira  une  autre  augmentation  très  importante,  (environ  50 %).

Puis  le  Gouvernement  Fabius  révoque  les  quatre  ministres  communistes.

Au  vu  de  leurs  connivences  avec  le  parti  communiste  de  l’URSS,  il  semblerait  que  Charles  Fiterman,  (ou quelqu’un de son cabinet au Ministère des Transports),  ait  pensé  offrir  le  réseau SNCF  et  les  couloirs  aériens  aux  Russes  mais  toute  trace  de  cet  engagement  éventuel  a  disparu.
Cependant,  dans  le  cas,  (plus ou moins latent à l’époque, le "rideau de fer" existait encore),  de  très  mauvaises  relations  politiques,  diplomatiques  et/ou  économiques,  un  général  russe  s’était  vanté  de  mettre  la  France  à  genoux  en  trois  jours ;  ce  qui  à  l’époque  était  fort  possible  mais  il  n’est  pas  certain  que  l’URSS  ait  eu  besoin  de  cette  offre  pour  réaliser cette  agression  le  cas  échéant.

Certaines  affaires  plus  ou  moins  douteuses  sont  cachées  pendant  quelques  temps,  voire  des  années.

Les  affaires  Péchiney-Triangle,  et  plus  tard  Vibrachoc,  ressortent  d’un  financement  plutôt  frauduleux,  dont  Roger-Patrice Pelat,  (compagnon de guerre de Mitterrand),  est  bénéficiaire.

En  1985,  survient  une  autre  affaire  d’envergure :  le  "Rainbow  Warrior",  coulé  sur  son  ordre.

Et  les  affaires  frauduleuses  continuent  avec  pour  objectif  un  financement  occulte  du  PS ;  Urba,    laquelle  étaient  mêlés  des  syndicalistes  policiers),  Graco  et  quelques  autres.

Il  signe  l’Acte  Unique  Européen,  prémisses  de  l’abandon  de  la  souveraineté  nationale  tant  protégée  par  le  Général  De Gaulle  qui  avait  eu  le  courage  de  dire  Non  à  la  fois  aux  Russes  et  aux  Américains.

Il  favorise  l’entrée  de  la  Grèce  dans  l’Europe  alors  que  ce  pays,  perdu  dans  ses  traditions  folkloriques,  n’était  pas  prêt,  politiquement,  administrativement,  et  surtout  économiquement,  à  entrer  dans  cet  espace  de  marché  ouvert.

En 1986,  arrive  la  première  cohabitation  avec  Jacques  Chirac  mais  les  nationalisations  continuent  et  c’est  le  début  des  affaires  personnelles  qui  ne  seront  dévoilées  au  public  que  vers  la  fin  du  deuxième  septennat.  (Mazarine, puis son cancer entres autres).
François  Mitterrand  a  caché  son  cancer  durant  deux  septennats  en  obligeant  son  médecin  personnel  à  publier  de  faux  certificats  le  déclarant  en  bonne  santé.  (au fait, qu’est devenu ce médecin ?).
Pourtant,  Mitterrand  a  eu  connaissance  de  son  état  de  santé  dès  le  printemps  1981  et  son  cancer  a  été  confirmé  à  l’automne  1981 ;  en  conséquence,  il  n’aurait  jamais    pouvoir  se  présenter  à  l’élection  présidentielle.
De  même,  il  a  menti  sur  son  patrimoine  et  sa  fortune  mais  son  orgueil  démesuré  et  sa  quête  prédatrice  du  pouvoir  ont  éteint  toute  honnêteté  en  lui.  (il  est  vrai  que  sa  formation  de  journaliste  et  d’avocat  est  une  excellente  école  de  mensonges  et  de  tricheries).

Autres  affaires  suspectes :  les  terroristes  irlandais  de  Vincennes,  les  écoutes  téléphoniques  sans  justification  concernant  l’opposition,  (plus de 150 personnes dont Edwy Plenel, Carole  Bouquet et Jean-Edern Hallier) ;  il  a  affirmé  à  la  télévision  n’avoir  jamais  été  concerné.

Pourtant  ami  de  Mitterrand,  Lionel  Jospin  n’a  pas  son  soutien  et,  s’il  est  invité  aux  "petits  déjeuners  du  mardi",  ne  sera  jamais  Premier  Ministre  durant  les  deux  septennats ;  mais  souvent  élu  député,  il  devient  Ministre  de  l’Education  nationale  de  1988  à  1992.
De  nombreuses  actions,  déclarations,  prises  de  position  de  sa  part  rencontreront  assez  fréquemment  une  sourde  hostilité,  même  de  certains  socialistes,  et  Lionel Jospin  perdra  l’élection  présidentielle  de  2002.
C’était  peut-être  voulu  et  bizarrement,  il  entre  dans  le  monde  du  silence ;  aurait-il  subi  des  pressions,  voire  des  menaces ?

A  ce  sujet,  il  y  a  bien  évidemment  les    " décès  élyséens ".

Pierre  Bérégovoy :  suicidé    de  deux  balles  dans  la  tête  avec  l’arme de  service  de  son  garde  du  corps                                             laissée,  (on se  demande bien pourquoi),  dans  la  voiture.

François  De Grossouvre : suicidé  une  étude  certainement  partisane  évoque  une  balle  dans
                                                   la  nuque  et  une  bizarre  fracture  à  l'épaule.

Roger-Patrice Pelat :  accident  cardiaque    longtemps  protégé  par  son  "Cher "  François,  il  meurt
                                                                  opportunément  à  l’hôpital,  d’une  crise  cardiaque  à
                                                                  la  veille  de  son  procès  durant  lequel  certaines 

                                                                  questions  auraient  très  gênantes  pour  ses  amis.

Pierre-Yves  Guézou :  suicidé    il  semblerait  que  ce  soit  un  vrai  suicide ;  mais  c’était  le
                                                 gendarme  de  la  cellule  élyséenne  qui  était  chargé  de  la  mise
                                                 en place  des  écoutes ;  alors ! …

Autre  gendarme  de  la  cellule  élyséenne.

Paul  Barril :  il  est  toujours  vivant ;  condamné  dans  l’affaire  de  Vincennes,  (il  avait  placé  des
                                                         armes  n’appartenant  
pas  aux  Irlandais),  il  souffre  aujourd’hui 
                                                                        de la maladie  de  Parkinson  et  très  atteint  psychologiquement
                                                                 et  physiquement,  
il  n’est  plus  que  l’ombre  de  lui-même.

Les  Affaires  à  mettre  au  passif  de  François  Mitterrand  s’additionnent;  en  voici  plusieurs  exemples.

Bernard  Tapie  devient  Ministre  de  la  Ville ;  c’est  un  " affairiste "  notoire  qui  démolit  verbalement  les  entreprises  fragilisées  auprès  des  créanciers  et,  par  des  manœuvres  plutôt  critiquables,  les  rachète  pour  un  franc  symbolique.
Il  liquide  alors  leurs  passifs,  (personnels non ou très peu indemnisés, structures  inutiles ou déficitaires abandonnées ou transférées à prix très minorés, etc …),  avant  de  les  revendre  au  prix  fort  dans  des  conditions  plus  que  douteuses,  engrangeant  ainsi  plusieurs  centaines  de  millions  de  francs  à  chaque  transaction.
Les  affaires  Terraillon,  Testut ,  Wonder,  la  Vie  Claire  et  beaucoup  d’autres,  ont  été  sa  proie  et  l’affaire  Adidasavec  ces  42  millions  de    préjudice  moral,  prouve  bien  ses ... qualités  d'affairiste,  plus  qu'intéressé  par  l'argent,  et  le   désintéressement  politique  de  cet  homme.

Le  TGV  Sud/Est/Méditerranée,  dans  sa  partie  Lyon/Marseille,  a  connu  diverses  péripéties  concernant  son  tracé  mais  la  plus  étrange,  à  l’époque,  reste  cette  déviation  quasi-secrète  dans  la  vallée  du  Rhône,  impliquant  personnellement  les    très,  très  proches  de  François  Mitterrand  dont  l’affaire  concernant  Guy  Penne  et  Henri  Michel  n’est  que  la  partie  émergée  de  l’ iceberg.
Ce  TGV,  bénéficiait  d’un  budget  de  plus  de  25  milliards,  (soit  trois  fois  plus  que  le  tronçon  Paris/Lyon),  dont  cinq  milliards  pour  le  nouveau  tracé.
Madame  Mariette  Cuvellier,  qui  a  mené  les  manifestations  anti-tracé,  paye  aujourd’hui  son  action  car  l’Etat,  (Gauche oblige),  à  la  rancune  tenace  et  lui  a  supprimé  son  contrat  de  développement  de  la  Drôme.

François  Mitterrand,  outre  Guy  Penne  et  Henri  Michel,  a  nommé  son  fils  Jean-Christophe,  délégué  aux  Affaires  Africaines,  lequel  a  favorisé  la  protection  des  Chefs  d’Etat  en  place  lors  de  transactions  immobilières  en  France,  (Congo,  Gabon,  et  autres),  et  installé  un  trafic  d’influences  prospère  et  un  trafic  d’armes  avec  divers  pays  qui  lui  a  valu  un  séjour  en  prison.
Danielle  Mitterrand,  (l'épouse de François et la mère de Jean-Christophe), a  eu  beaucoup  de  mal  à  faire  libérer  son  fils  et  a    recourir  au  versement  d’une  caution,  Roger  Hanin  pourrait  en  parler  savamment.

Autre  ambition  démesurée  de  François  Mitterrand,  la  création  du  circuit  automobile  de  formule  1  de  Magny-Cours,  situé  dans    la  Nièvre.

Environ  1  milliard  de  francs  perdu :  construction  du  circuit  international  réalisée  sur  un  petit  circuit  de  karting,  expropriation  des  maraîchers,  agriculteurs,  propriétaires  forestiers,  subventions  énormes,  (Seita, Loto, Elf),  à  Guy  Ligier,  (qui se lancera plus tard dans la construction de voitures sans permis avec  un résultat plutôt décevant),  et  dont  les  installations  seront  revendues,  après  bien  des  péripéties,  à  Cyril De Rouvre  puis,  quelques  années  plus  tard,  l’écurie  de  course  à  Alain  Prost.
Tout  sera  abandonné  en  2008,  la  France  ne  sera  plus  inscrite  au  calendrier  des  épreuves  de  Formule 1,  (heureusement, il reste Monaco),  car  ni  le  Circuit  Paul  Ricard,  (dans le Var),  ni  Magny-Cours,  ne  répondaient  aux  nouvelles  normes  exigées  par  la  Fédération  Internationale  Automobile.
Magny-Cours  a  surtout  été  condamné  pour  son  manque  d’infrastructures,  pas  d'hôtels,  pas  de voies autoroutières  d'accès,  etc ....

Il  faut  aussi  parler  du  coût  des  déplacements,  privés  notamment,  à  l’Etranger,  (Amérique du Sud et Egypte entre autres),  de  François  Mitterrand  qui  se  faisait  accompagner  d’une  cinquantaine  de  patrons  d’industrie  dont  les  frais  étaient  pris  en  compte  mais  aussi  de  la  famille  et  de  personnes  plus  ou  moins  proches,  (Françoise Sagan par exemple),  qui  bénéficiaient  également  de  ce  traitement  de  faveur.
Ce  fut  encore  le  cas  à  Noël  1995  sur  les  bords  du  Nil.

Les  associations  décomposées,  tenues  par  "Tatie  Danielle"  et  qui  lui  survivent,  presqu'entièrement  subventionnées  par  l'Etat.

Il  convient  de  rappeler  que  Anne  Pingeot  et  sa  fille  Mazarine,  (fille  reconnue  de  François  Mitterrand),  ont  vécu  complètement  à  la  charge  des  contribuables  français  pendant  quatorze  ans  dans  des  résidences  de  l’Etat.

(François Hollande a été à bonne école et a surpassé le Maître).

Cependant,  il  faut  reconnaître  qu’Anne  Pingeot  continuait  à  travailler,  il  est  vrai,  dans  un  emploi  protégé,  (directrice de collections de musée).

Il  existe  également  des  associations  fondées  par  Danielle Mitterrand  dont  la  principale  est  France-Libertés.
Cette  fondation,  (même si son objectif est louable : protection de l’eau),  jouit  d’un  statut  protégé  par  les  Nations  Unies,  pourquoi,  comment ?  Mystère !
Le  V.R.A.I.  n’a  trouvé  aucune  information  concernant  son  financement,  ni  pour  cette  sorte  de  filiale :  " les  Porteurs  d’eau " ;  nul  doute  que  les  deniers  publics  pourraient  constituer  la  quasi-totalité  de  ces  financements  mais  pourquoi  les  comptes  ne  sont  pas  accessibles ?  Que  cachent-ils ?

Sur  le  plan  de  la  politique  intérieure,  deux  grandes  catastrophes  économiques  sont  intervenues :  les  35 heures  et  la  retraite  à  60  ans.

Le  projet  de  loi  sur  les  35  heures  faisait  partie  des  110  propositions  de  1981 ;  François  Mitterrand  a  d’abord  abaissé  la  durée  légale  du  travail  à  39  heures  et,  après  une  adaptation  de  Dominique  Strauss-Kahn,  les  35 heures  ont  été  progressivement  appliquées  par  Martine  Aubry  sous  le  gouvernement  Jospin,  (loi Robien de 1996).

Les  35  heures  auraient  coûté  10  milliards  d’euros  pour  une  création  nette  de  50 000  emplois  entre  1998  et  2001  d’après  l’I.F.R.A.P.,  (Institut Français pour la Recherche des Administrations et Politiques publiques).

La  proposition  de  Mitterrand  prévoyait  700 000 emplois  sur  10  ans ;  chiffre  ramené  par  l’INSEE  à  350 000,  en  2004,  soit  la  moitié,  (le PS parlait toujours de 500 000 emplois à la  même date).

Les  énormes  subventions  versées  aux  entreprises  ont  surtout  financé  les  heures  supplémentaires  et  non  la  création  d’emplois.

Les  35  heures  auraient  également  révélé  le  cas  d’entreprises  en  difficulté  que  cette  nouvelle  charge  a  aggravé et  d’une  manière  plus  générale,  a  fait  reculer  la  productivité  globale.  (étude portant sur la période 1997/2000).

Enfin,  certains  économistes  ont  relevé  des  destructions  d’emplois :  réductions  de  personnels,  délocalisations,  fermetures  d’entreprises,  notamment  nombre de  PME  ont  été  concernées.

La  retraite  à  60  ans  paraît  aujourd’hui  être  une  utopie  au  regard  des  difficultés  de  toutes  sortes  engendrées :  environ  600  régimes  de  base  et  trois  grands  secteurs  d’activité :  public,  régimes  autonomes  et  privé.

L’âge  légal  pour  partir  à  la  retraite  est  fixé  à  62  ans  depuis  2010  et  sera  repoussé  progressivement  jusqu’à  67  ans.

L’histoire  de  la  retraite  en  France  est  longue  de  près  d’un  millénaire ;  dès  le  Moyen-âge,  les  Corporations  prévoyaient  une  sorte  de  secours  mutuel  en  faveur  des  travailleurs  très  âgés.

Après  divers  tâtonnements,  modifications,  lois,  etc … ,  en  1945,  le  ministre  du  travail  met  en  œuvre  un  système  de  retraite  intégré  à  la  sécurité  sociale  qui,  après  de  multiples  réformes,  créations  et  adaptations,  (vignette  auto),  reste  en  vigueur  aujourd’hui.

Des  regroupements  de  caisses  et  de  régimes  sont  effectifs  entre  1966  et  1971  mais  des  augmentations  de  cotisations  se  produisent  dès  1960.

C’est  en  1982  que  naît  la  retraite  à  60  ans  avec  50 %  du  salaire  d’activité  et  cela  va  coûter  40  milliards  de  francs,  (chiffre  relevé  en  1993  par  la  Sécurité  sociale).

Ce  déficit  impose  les mesures  drastiques  qui  ont  toujours  cours  aujourd’hui  et  ont  contribué  pourtant  au  versement  de  pensions  d’un  montant  moins  élevé  qu’auparavant.

Malgré  tout,  ce  déficit  s’amplifie  et  ce  sont  encore  32  milliards  d’euros  qui  manquent  dans   les  caisses   compte-tenu   du   départ   en   retraite   des   salariés   de   la   génération " baby-boom ".

De  tout  ceci  il  résulte  que  la  France  doit  trouver  environ  50  milliards  d’euros  pour  payer  les  retraites  à  partir  de  2020.
(voir :  la réforme des retraites)

Si  les  35  heures  et  la  retraite  à  60  ans  n’avaient  pas  été  mises  en  application,  le  déficit  des  caisses  de  retraite,  tous  régimes  confondus,  serait  inférieur  à  10  milliards  d’euros  et  sans  doute  plus aisément  amortissable.

C’est  cela  la  Gauche  encore  tant  louée  aujourd’hui  et  qui  se  veut  donneuse  de  leçons  mais  n’a  réussi  qu’à  couler  la  France  dans  une  dette  abyssale  à  l’origine  de  toutes  les  difficultés  que  la  population  française  subit  désormais  avec  peu  d’espoir  d’en  sortir  rapidement;  car,  depuis,  les  gouvernements  successifs,  au  nom  d'une  certaine  tranquillité  sociale,  n'ont  pas  su,  ou  voulu,  mettre  en oeuvre,  voire  imposer  les  mesures  salvatrices  qui  étaient  devenues  nécessaires  et  qui  sont  indispensables  aujourd'hui.

Tout  cela  n’est  qu’une  petite  partie  de  ce  que  l’on  sait  aujourd’hui  sur  le  règne  de  Mitterrand  qui  reste  celui  qui,  sur  tous  les  plans,  économique,  politique,  administratif  et  même  affectif,  a  escroqué  les  Français  pendant  tant  d’années.

Beaucoup  d’entre  eux  ne  s’en  sont  toujours  pas  aperçus  et  continuent,  encore  à  ce  jour,  de  faire  confiance  à  une  Gauche  uniquement  préoccupée  de  son  bien-être  personnel  qui  crée  la  plus  vaste  pauvreté  en  France  depuis  que  le  pays  est  entré  dans  la  vie  moderne, et  plus  précisément  depuis la  fin  de  la  deuxième  guerre  mondiale.

Malgré  que  l’ensemble  des  médias  soit  toujours  soumis,  (plus ou moins volontairement),  au  diktat  du  pouvoir,  le  V.R.A.I.  se  devait  d’informer  les  Français  sur  celui  qui  se  prenait  pour  " Dieu  le  père "  à  l’instar  de  Staline,  un  autre  " Père  de  la  Patrie ".

Malgré  sa  maladie,  François  Mitterrand  s'est  maintenu  arbitrairement  au  pouvoir  pendant  14  ans; François  Hollande  est  son  ... digne  héritier  puisque,  malgré  toutes  ses  turpitudes  et  son  incompétence,  il  veut  se  maintenir  au  pouvoir  au  moins  jusqu'à  la  fin  de  son  mandat.

Mais  que  ceux  qui  ont  les  oreilles  bouchées  et  les  yeux  fermés  se  rassurent,  en  ce  domaine, le  Pays  est  à  nouveau  entre  les  mains  expertes  de  François  Hollande;  le  peu  d’actualité  que  laissent  transparaître  les  médias,  toujours  sous  la  domination  de  la  Gauche,  le  prouve.

Eh !  15 %  d’opinions  favorables,  ce  n’est  pas  rien …
(Le Général De Gaulle a démissionné malgré quelques 49 % des voix favorables).

François  Mitterrand  est  l'homme  qui  a  ruiné  la  France;  François  Hollande  est  le  fossoyeur  de  cette  Belle  France  oubliée  des  Dieux  et  des  Hommes.

Alors,  notre  pays  est  entre  vos  mains,  si  vous  voulez  vraiment  changer  l’état  de  la  France …  Rejoignez  le  V.R.A.I.

http://www.levrai.net

---oOo---

 Aujourd'hui,  par  qui  sommes-nous  gouvernés ?

A  NOTER :

Ayant  le  souci  de  préciser  et  compléter  cet  article  de  base,  le  V.R.A.I.   ne  cautionne  pas  l’insistance  journalistique de  Monsieur  Ratier, sur  le  fait  que  de  nombreux  membres  anciens  et  nouveaux  du  Gouvernement  actuel  soient  Juifs  et  Francs-Maçons.

En  réalité,  ce  n’est  pas  le  souci  majeur  des  Français  mais  cette  appartenance  permet  de  mieux comprendre  des  décisions,  actions,  déclarations  visant  à  protéger  les  intérêts  de  certains  d'entre  eux.

Depuis  l'élection  de  Monsieur  Hollande,  il  convient  de  dénoncer  vigoureusement  l'inefficacité  d’action  et  condamner  avec  la  plus  grande  sévérité  le  "bradage"  et  l’abandon  des  institutions  souveraines  de  la  République  au  profit  de  Bruxelles  et  leur  sympathie  pour  l’islamisation  de  la  France.

Avec  cette  élection,  de  nombreux  Français  ont  cru  que  se  produirait  le  changement  annoncé  mais,  depuis  le  début,  les ministres  nommés  se  sont  révélés  pour  le  moins  décevants  sinon  incompétents,  voire  pire.

Qui  sont  exactement  ceux  qui  nous  gouvernent ?   

François  Hollande,  Président  de  la  République :

Né le 12 août 1954, (61 ans), il  effectue  son service  militaire  à  Angers.

Licencié en droit, a réussi l'E.N.A.(1980), maître de conférences, il est avocat, (par équivalence), à la Cour des Comptes.

Sa  cousine,  Hélène Pilichowski est journaliste, (France-Info, La Chaine Parlementaire, L.C.I.), et éditorialiste à "C dans l'air"; un cousinage bien pratique ...

Il  adhère  au  parti  Socialiste  en  1979  et  il  effectue  toute  sa  carrière  dans  différents  cabinets  et occupe de  nombreuses  fonctions  dirigeantes  ou  électives,  (Maire, Conseiller Général, Député), mais il compte parmi  les  moins  actifs  à  l' Assemblée Nationale.

Parmi ses ... hauts faits d'armes, on remarque une manipulation politique bien orchestrée, attaquant  avec virulence  la  Droite  en  général  et  Jacques  Chirac  en  particulier, avec l'aide intéressée de journalistes, notamment Alain Barkoff qui écrira un pamphlet intitulé "De la reconquête". 

Il  s'oppose  plusieurs  fois  à  Laurent  Fabius,  (lequel sera écarté de fonctions dirigeantes au sein du P.S.), et  François Hollande est  présenté  comme  le  rival  de  Dominique Strauss-Kahn  à  l'élection  présidentielle de 2012.
L'affaire  du  Sofitel  lui  rend  bien  service ...

Sa  vie  sentimentale  est  passablement  agitée.

Il  rencontre  Ségolène  Royal  à  l'université  mais  ne  se  lie  avec  elle  qu'en  1978  et  ils  resteront ensemble jusqu'en 2007;  ils  auront  quatre enfants.

Entre-temps,  il  fréquente  Anne  Hidalgo  avec  laquelle  il  aura  une  fille  et  en  2000,  il  se  met  en ménage avec Valérie  Trierweiler,  (journaliste  à  Paris-Match),  avec  laquelle  il  restera jusqu'en  2014  mais  pendant la campagne  présidentielle,  il  rencontre  en  2011  Julie  Gayet,  une  actrice  de  cinéma  et  de  télévision  de second  plan,  peu connue,  qu'il  voit  discrètement.
L'affaire  s'ébruite  et  les  médias  provoquent  une  rivalité  publique  entre  les  deux  femmes  car,  depuis l'élection  à  la  Présidence  de  François  Hollande,  Valérie  Trierweiler  s'est  installée  à  l'Elysée  aux frais des contribuables  Français. 

Il est mis en cause  par  la  plainte d’Emmanuel Verdin,  qui  l’accuse  d’avoir  couvert  les  agissements 
pédophiles  qui  auraient  été  perpétrés  par  Jack  Lang.

Millionnaire, à  son  élection,  il  déclare  une  fortune  d’ 1,17  Million  d’euros,  ce  qui  lui  permet d'échapper à  l'Impôt  Sur  la  Fortune, (ISF);  il  s'agit  d'une  manipulation  fiscale  car,  vivant  en  couple avec  Valérie Trierweiler  depuis  l'année  2000,  il  aurait  dû  déclarer  les  biens  communs,  alors  leur fortune se serait élevée  à  plus  du  double.
Par ailleurs, il  indique  en  fin  de  déclaration  qu’il  ne  mentionne  pas  la  nue-propriété  des  biens

immobiliers situés sur la Côte d'Azur parce qu’en matière d’ISF, ces biens entrent dans le patrimoine de l’usufruitier.

Or,  selon  la  loi  organique  applicable,  la  déclaration  de  patrimoine  ne  se  fait  pas  selon  la  déclaration  ISF  mais  selon  ce  qui  est  prévu  en  matière  de  droit  de  mutation  à  titre  gratuit,  lesquels  n'exonèrent  pas  le  nu-propriétaire.
Au  contraire,  le  décret  de  1996  stipule  clairement  que  même  les  biens  exonérés  d'ISF  doivent  être  déclarés.
Les  sanctions  prévues  en  cas  de  fausse  déclaration  sont  la  nullité  de  candidature,  voire  la  privation  de  droits  civiques.
(sources : http://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000000194753&dateTexte=&categorieLien=id
http://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000025641756&dateTexte=&categorieLien=id
http://www.commission-transparence.fr/declaration-de-patrimoine-notice.html)

Son  élection  à  la Présidence de la République  est  donc  entachée d'irrégularité  et  aurait  dû  être  invalidée et une  plainte  a  été  déposée; mais  depuis  plus  de  350  ans ... "Selon  que  vous  serez puissant  ou  misérable ..."

En  2005,  il  fit  campagne  pour  le  " Oui "  au  référendum  visant  à  ratifier  le  Traité  Constitutionnel Européen.

Lors  du  vote  de  2008  concernant  la  réforme  constitutionnelle  permettant  la  ratification  du  traité  de   Lisbonne,  il  s’est  abstenu.
Lors  du  vote  concernant  le  Mécanisme  Européen  de  Stabilité,  il  s’est  également  abstenu.

En  30  ans  de  carrière  il  n'est  l'auteur  que  de  deux  ou  trois  propositions  valables, (maintien du véto français à l'O.N.U., séparation des activités de crédit et d'investissement des banques, ...).

Franc-maçon  du  Grand  Orient  de  France,  il  prône  l’intégration  de  la  "laïcité"  dans  la  Constitution.
Membre  du  club  Le  Siècle.
Sioniste,  il  participe  à  plusieurs  reprises  aux  diners  du  CRIF,  qui  salue  sa  victoire  à  l'élection présidentielle.
Il  est  également  membre  de  la  fondation  atlantiste  French-American  Foundation.

Le 6 mai 2012,  il  est  élu  Président  de  la  République  avec  trois  points  devant  Nicolas  Sarkozy.

Le 15 mai, après  son  investiture,  il  nomme  Jean-Marc Ayrault, Premier Ministre.

Le  16 mai,  il  nomme  les  Ministres  présentés  par  le  Premier Ministre;  le  premier  Conseil  des  Ministres  aura  lieu  le  17 mai.

Gouvernement  Ayrault 1  du  16  mai  2012  au  18  juin  2012

source : Bulletin  d’Emmanuel  Ratier
( journaliste  et  essayiste,  collaborateur  de  différents  journaux  et  revues)

Le gouvernement  présenté  par  Jean-Marc  Ayrault  comprend  18  ministres  de  plein exercice  et  16 ministres délégués;  seuls  figurent  dans  cet  article  les  ministres  titulaires  présentés  dans  l'ordre  protocolaire.

Jean-Marc  Ayrault,  Premier  Ministre :
Né  le  25  janvier  1950, (66 ans),  il  n'a  pas  fait  de  service  militaire,  parle  allemand,  marié,  père  de  deux  filles  dont  l'une, Elise est  journaliste  à  Canal +.
Député,  il  a  été  président  de  divers  organismes  administratifs  civils  ou  privés,  (Nantes-Métropole  entre  autres),  fonctions  qu'il a abandonné  suite  à  sa  nomination  de  premier  ministre.  
Notable  du  PS  depuis  quatre  décennies,  il  était  inconnu  du  grand  public  jusqu'à  ces  dernières  années.
Lors  du  vote  pour  la  réforme  constitutionnelle  de  2008,  pour  la  ratification  du  Traité  de Lisbonne,  il
s’abstient.
Lors du vote parlementaire sur le Mécanisme Européen  de  Stabilité, qui  brade  une  nouvelle  fois un pan de la  souveraineté  Française  aux  instances  européistes,  il  s’abstient comme la plupart des parlementaires
socialistes  dont  il  dirige  le  groupe,  permettant  ainsi  l’adoption  du  M E S  à  la  majorité  absolue.
Est  mandaté  durant  la  campagne  par  François  Hollande  pour  traiter  la  question  du  vote  juif  et récupérer  les  voix,  et  surtout  le  soutien,  de  la  communauté.

En  2008,  maire  de  Nantes,  il  fait  voter  une  subvention  de  400 000 €  destinée  à  la  rénovation  et  à
l’agrandissement  du  local  servant  aux  "
réunions"  de  7  loges  maçonniques,  (face  aux  critiques  de
l'opposition,  il   finalement  abandonner  le  projet).

Laurent  Fabius,  Ministre  des  Affaires  Etrangères :
Né  le  20  août  1946, (69 ans),  issu  d’une  famille  juive  par  son  père  et  catholique  américaine par sa mère.
Député,  il  a  occupé  diverses  fonctions  gouvernementales  sous  François  Mitterrand  et  sous  Lionel Jospin, (cohabitation).
Opère  le  "tournant  de  la  rigueur"  au  début  des  années  80  en  tant  que  
1° Ministre  de  Mitterrand,
entrainant  la  rupture  des  communistes  avec  le  PS.

En  1984  déjà,  il  détermine  la  politique de  rigueur  instaurée  par  Pierre  Mauroy  et  s'oppose,  non  sans  raison,  à  la  réintégration de  la  France  dans  le  commandement  militaire  de  l'OTAN.
Il  est  ministre  sous  Jospin  lors  du  passage  à  l’euro  et  de  la  création  d’Areva.
Il  prône  un  allègement  de  la  fiscalité  des  particuliers  et  la  maîtrise  des  dépenses  publiques  et  manifeste clairement son opposition  au  Traité  Européen.
Lors  du  Congrès  de  Versailles  de  2008,  concernant  la  réforme  constitutionnelle  permettant  la  ratification
de  ce  Traité,  il  ne  prend  pas  part  au  vote.
Lors du  vote  concernant  le  Mécanisme  Européen  de  Stabilité,  il  s’abstient  comme  les  autres parlementaires  socialistes,  permettant  l’adoption  du  M E S  à  la  majorité  absolue.
En raison d'une vie gouvernementale mouvementée et de scandales qui le marqueront, (rainbow warrior et sang contaminé et une enquête fiscale concernant principalement son fils),  il  ne  trouve  pas  la  reconnaissance nationale. 
Au  début  de  l’année  2012,  il  se  rend  en  Israël   il  rencontre  le  Président  Shimon  Peres  et  le  Ministre  de  la  Défense  Ehud  Barak.

Il  prend  part  aux  diners  du  CRIF.

Il  participe  à  des  réunions  maçonniques  et  son  appartenance  à  la  Franc-Maçonnerie  n’est  pas
officielle  mais  évidente.

Il  participe  aux  réunions  du  Groupe  Bilderberg.
Il  participe  aux  dîners  organisés  par  le  club  Le  Siècle  et  il  est  membre  de  celui-ci.

Vincent  Peillon,  Ministre  de  l’Education  Nationale :
Né  le  7  juillet  1960, (55  ans),  issu  d’une  famille  juive  par  sa  mère,  directrice  à  l'INSERM, (Institut National de la Santé Et de la Recherche Médicale), son père, communiste, fut banquier,  (directeur général de divers divers établissements dont la Banque Commerciale d’Europe du Nord).
Sioniste,
 il  est  Franc-Maçon,  membre  du  Grand  Orient  de  France.
Militant  trotskyste  à  ses  débuts,  étudiant  dans  plusieurs  universités,  il  obtient  quelques  diplômes  et  devient  enseignant-chercheur  sans  concours;  c'est  un  agrégé  de  complaisance,  c'est-à-dire  qu'il  s'agit d'un titre obtenu  suite  à  un  entretien  par  exemple;  mais  ses  diplômes  ne  lui  servent  guère  qu'à  préparer les discours  d'Henri  Emmanuelli.
Il  n'a  jamais  travaillé  de  sa  vie,  excepté  un  passage  de  courte  durée  aux  wagons-lits  au  cours  duquel son  principal  souci  était  d'amener en  fraude  du  saumon  norvégion  qu'il  revendait  aux  comités d'entreprises.
Marié à la  journaliste  de  l'Express  Nathalie  Bensahel;  sont  frère,  Antoine  Peillon,  est  également  journaliste.
Soutien  de  Dominique  Strauss-Kahn  en  2011,  il  se  rallie  ensuite  à  François  Hollande.
Porte-parole  de  Ségolène  Royal  et  de  François  Hollande  durant  leur  campagne,  
Il  soutient  la  ratification  du  Traité  de  Lisbonne  par  la  France,  et  milite  pour  le  fédéralisme  européen,  et  "une  harmonisation  politique,  économique  et  fiscale  au  sein  de  l’Europe".

Au Parlement Européen,  il défend les intérêts sionistes et collabore activement au projet de déstabilisation de la
Syrie  mais  il  se  fait  remarquer  aussi  par  un  absentéisme  conséquent.

Il  prône  une  "république  spirituelle",  considérant  " la  Franc-Maçonnerie  et  la  laïcité  comme  religion  de la République "  et  milite  ardemment  pour  la  suppression  de  la  religion  chrétienne  en  général  et catholique en particulier,  ce  qui  lui  attire  une  animosité  croissante  de  la  population.
Aux  yeux  des  Français,  il  se  condamne  également  avec  sa  volonté  de  négation  de  la  cellule  familiale et d'imposer  la  théorie  du  genre,  (qui n'a été que partiellement suivie d'effet), et  surtout  il impose également  l'arabisation  de  l'école  dès  le  niveau  de  maternelle  et  tout  au  long  de  la  scolarité obligatoire. 
Ses  déclarations  et  prises  de  position,  conformes  à  ses  ambitions  personnelles  et  mûrement  travaillées  et réfléchies,  rencontrent  l'hostilité  des  enseignants  à  plusieurs  reprises.
C'est  un  homme  dangereux  pour  la  civilisation  française  qu'il  souhaiterait  voir  disparaître  au  profit  d'une entité  probablement  judéo-islamiste.

Membre  du  club  Le  Siècle.

Christiane  Taubira,  Garde  des  sceaux,  ministre  de  la  Justice :
Née  à  Cayenne  le  2  février  1952, (64 ans),  d'origine  modeste,  elle  vient  à  Paris  pour  ses études  et retourne  en  Guyanne,  ses  diplômes  en  poche.
Elle  fréquente  les  milieux  révolutionnaires  et  devient  rapidement  une  militante  très  active  d'un  mouvement de  décolonisation  et  participe  à plusieurs  attentats  anti-français  qui  lui  valent  de  vivre  dans  la clandestinité  pendant  quelques  temps.
Mariée,  puis  divorcée,  elle  élève  seule  ses  enfants  dans  une  ambiance  de  négativisme  de  la  France.
(Telle mère, tel fils, lequel aurait dépassé sa génitrice puisqu'il serait en prison selon Valeurs Actuelles).
Dès  l'âge  de  26  ans,  elle  s'engage  définitivement  en  politique;  ses  prises  de  position  et  déclarations diverses  tout au  long  de  sa  carrière  prouvent  cet  engagement violemment  raciste  anti-français.
Ses  remords  tardifs  et  hypocrites  de  circonstance  en  2014  ne  sont  pas  portés  à  son  crédit,  les Français  la  jugeant  énormément  laxiste  en  faveur  des  repris  de  justice.  
Indépendemment  de  sa  fonction  ministérielle,  elle  continue  d'accuser  la  France  et  les  Français d'esclavagisme  alors  qu'historiquement,  l'esclavage  est  une  invention  des  différents  royaumes  et  tribus arabes  et  africaines  et  reste  l'apanage  de  leurs  ressortissants  encore  aujourd'hui;  
la  France,  à  cette  époque,  n'ayant  servi  le  plus  souvent  que  de  base  de  transit  pour  les  trafiquants.
Elle  se  déclare  économiste  de  profession  mais  n'a  jamais  occupé  cette  fonction  ailleurs  qu'au  sein de sa famille; intelligente, elle s'arrange, dans les années 80, pour obtenir une  adjudication  favorable  dans l'achat d'un terrain  à  moins  de  20 %  de  sa  valeur, constituant sans doute  l'origine  de  sa  fortune  qui, après divers placements et investissements, la place aujourd'hui à la tête d'un  patrimoine de plus de 180 millions d'euros judicieusement  placés  et  cogérés  avec  ses  enfants;  ce  qui,  apparemment,  lui  évite l'impôt  sur  la  fortune.
Elle  a  disposé  pendant  plus  de  10 ans  d'un  pièces  de 80 m2  dans  les  quartiers  chics  de  Paris  pour  un loyer  de  moins  de 1000 €.  par  mois  alors  que  son  salaire  mensuel  s'élève  à  plus  de 11 000 €.

En  2009,  elle  se  disait  proche  de  la  Franc-maçonnerie  pour  qui  elle  a  une  totale  obédience.

Elle  est  aussi  Signataire  de  la  pétition  en  faveur  DES  MAMANS  VOILEES,  auteur  d'un  livre  où  elle accuse  la  France  de  crimes  contre  l’humanité  pour  esclavage.
Elle  est  à  l'origine  de  tous  les  textes  et  lois  controversées  de  ces  dernières  années :
   
*  le  mariage  entre  personnes  de  même  sexe,
   *  le  vote  des  étrangers,  
   *  la  suppression  de  l'incarcération  pour  tous  les  délinquants,  (et criminels éventuellement),
      condamnés  à  une  peine  égale  ou  inférieure  à  cinq  années  de  privation  de  liberté,
      (rappelons que son fils est toujours en prison),
   *  la  facilitation, (voire la suppression),  de diverses formalités administratives et  fiscales permettant
       l'entrée et le séjour sur le territoire de la république  des  étrangers, même en situation irrégulière,

   *  la  suppression  des  peines-plancher,   
   *  et, en  d'autres  domaines,  la  tristement  célèbre  affaire  du  "Mur des cons"  sur  lequel  sont                affichées  les  photos  des  membres  de  la  famille  des  personnes  ou  enfants  assassinés  par
       des repris  de  justice.
Comme  l'ont  affirmé  de  nombreux  Politiques,  chroniqueurs, analystes  ou  simples  citoyens : "Cette femme  est dangereuse ..."
Elle  l'est  pour  la  France,  pour  les  Français,  pour  la  Démocratie.
Malheureusement,  cela  n'intéressait  personne;  heureusement,  elle  a  quitté  le  gouvernement  fin janvier  2016  mais  continue  de  parader  sur  la  scène  internationale. 
 

Pierre  Moscovici,  Ministre  de  l’ Economie,  des  Finances  et  du  Commerce  extérieur  :
Né  le  16 septembre 1957, (58 ans).  
Issu  d’une  famille  juive  gaulliste,  il  est  membre  de  la  L.C.R., (Ligue Communiste Révolutionnaire),  d'Alain Krivine  jusqu'en  1984;  il  est  repéré  par  Dominique  Strauss-Kahn  qui  le  dirige  vers  le  Parti  Socialiste.
Député  européen,  il  s'engage  nettement  pour  le  sauvetage  de  la  Grèce.
En  France,  il  travaille  à  la  modernisation  du  P.S.;  ses  diverses  prises  de  position  dont  certaines,  avec un peu  plus  de  réflexion,  auraient  pu  rencontrer  une  certaine  adhésion,  lui  confèrent  un  rôle  d'opposant soit à  Ségolène  Royal,  soit  à  Jean-Christophe  Cambadélis.
Malgré  les  évènements,  il  reste fidèle  à  Dominique  Strauss-Kahn.
Lors du vote de la  réforme  constitutionnelle  de 2008,  pour  la  ratification  du  Traité  de  Lisbonne,  il s’abstient.
Directeur  de  campagne  de  François  Hollande  en  2012,  il  est  Vice-Président  du  Cercle  de  l'Industrie,
(Lobby patronal européen, en lien avec le MEDEF), dont  Strauss-Kahn  fut  également Vice-Président et initiateur  avec  Raymond H. Lévy, (PDG de Renault à l’époque), et  Maurice  Lévy, (président du  directoire  de  Publicis,  participant  aux  réunions  du  Groupe  Bilderberg).
Les  principales  entreprises  représentées  au  sein  de  ce  lobby  sont  celles  du  CAC40.

Sa  vision  politique  des  enjeux  de  société  le  fait  pencher  vers  l'adhésion  de  la  Turquie à  l'Europe  et  l'intégration  des immigrés  du  Maghreb  et  du  Moyen-Orient  malgré  une  opposition  croissante  des  Français.

Paradoxalement  mais  aussi  opportunément, (pour ne pas dire hypocritement),  il  participe  à  la  rencontre  entre  Manuel  Valls,  François  Hollande  et  Richard  Prasquier,  président  du  CRIF,  lors  d’une  entrevue  Hollande  s’engagea  à  "combattre  fermement  l’antisémitisme  et  l’antisionisme".

Membre  du  club  Le  Siècle  et  de  la  French-American  Foundation  (fondation  atlantiste).

Marisol  Touraine,  Ministre  des  Affaires  sociales  et  de  la  Santé :
Née  le  7 mars 1959, (57 ans), (son  fils, comme le fils Fabius, est en prison pour divers délits).
Fille  du  sociologue  Alain  Touraine,  aux  accointances  maçonniques  de  notoriété  publique.
Elle  a  étudié  à  Haward  et  parle  anglais.
Député,  elle  a  la  réputation  d'être  tenace  au  point  d'en  oublier  les  vertus du  dialogue,  persuadée  d'avoir  toujours  raison.
Européiste,  elle  vote  en  2008  pour  la  réforme  constitutionnelle  permettant  la  ratification  du  Traité de  Lisbonne.
Lors  du  vote  pour  la  ratification  du  Mécanisme  Européen  de  Stabilité,  elle  s’abstient  comme  la  majorité des  parlementaires  socialistes,  permettant  ainsi  son  adoption  à  la  majorité  absolue.
Membre  de  la  French-American  Foundation,  (fondation atlantiste).
Elle  est  membre  du  club  Le  Siècle.

Cécile  Duflot,  ministre  de  l' Egalité  des  territoires  et  du  Logement :
Née  le  10  avril  1975,  (40 ans),  a  travaillé  quelques  temps  dans  le  logement  social.
Militante  écologiste  très  active  depuis  son  adolescence,  elle  continue  de  militer  pour  le  vote  des étrangers,  même  en  situation irrégulière  et  pour  l'accueil  sans  conditions  des  Roms.
Signataire  de  la  pétition  en  faveur  DES  MAMANS  VOILEES.
Son  compagnon  Xavier  Cantat  a  déclaré :  «Je  me  fiche  pas  mal  de  la  France;  la  France  est  un
hasard  historique,  (…),  je  ne  me  sens  pas  plus  Français  que  Sénégalais
».
Pourquoi  vit-il  en  France  puisqu'il  ne  se  sent  pas  Français,  ce  devrait  être  un  cas  de  déchéance  de  nationalité,  le  jour  où cette  loi  de  la  République  sera  enfin  appliquée  car,  par  ses  déclarations  et  comportements,  il  est  sans  doute  plus  dangereux que  son frère, Bertrand  Cantat,  condamné  pour violences  mortelles  envers  Marie  Trintignant  alors  qu'il  était  ivre et  drogué.  (charmante famille, c'est le moins que l'on puisse dire ...)

Pendant  son  ministère,  elle  s'oppose  à  Manuel  Valls  et  ne  fera  pas  partie  du  nouveau  gouvernement.

Manuel  Valls,  Ministre  de  l’ Intérieur :
Né à  Barcelone  le 13 août 1962,  (43 ans),  il  acquiert  la  nationalité  française  par  naturalisation  en  1982;  il  parle espagnol,  français,  italien.
La  date  de  son  arrivée  en  France  est  inconnue  mais  il  a  effectué  son  service  militaire, (1982),  à  Fontainebleau,  (régiment du Train).
Ami  avec  Alain  Bauer ,  qui  est  le  parrain  de  l’un  de  ses  fils,
Dès  1980,  il  devient  conseiller  de  Michel  Rocard,  puis  chargé  de  communication  sous  Lionel  Jospin.
Maire  d'Evry,  il  endette  la  ville  et,  de  ce  fait,  il  est  désapprouvé  par  la  Cour  des  Comptes  bien  que,  sous  son  impulsion,  la ville  se  soit  améliorée  en  général.

Le  4  Février  2008,  il  vote  pour  la  réforme  de  la  Constitution  permettant  la  ratification du Traité
de  Lisbonne
.

Se  définit  comme  " blairiste "et  " clintonien ".
Il  est  favorable  à  l’instauration  de  la  TVA  Sociale,  favorable  à  l’allongement  de  la  durée  de  cotisation pour  le  droit  à  une  retraite  à  taux  plein,  il  est  aussi  favorable  à  l’alignement  des  régimes  spéciaux  de  retraites  avec  le  régime  général.

En 2010, il  se  déclare  favorable  au  contrôle  par  la  Commission  Européenne  des  budgets nationaux.
Cela  constitue  l'erreur  d'abandon  de  l'un  des  piliers  majeurs  de  la  souveraineté  nationale.
Il  est  fidèle  à  ses  principes  et  sa  ligne  de  conduite.
Parmi  d'autres  mesures,  il  prend  position  contre  l'arrivée  massive  des  Roms,  fait  annuler  le  spectacle raciste  de  Dieudonné,  soutient  la  directrice  de  l'école  maternelle contre l'assistante  voilée  et  interdit  le voile intégral  dans  l'espace  public  mais  réfute  l'expression  de  socialiste  de  droite.
Il  est  en  désaccord  complet  sur  la dépénalisation  du  canabis  et  de  toutes  les  drogues.
Il  veut  faire  respecter  les  lois  de  la  République  et  vote  le  délit  d'outrage  au  Drapeau.
Il  se  prétend,  par  rapport  à  son  épouse,  " être  lié de manière éternelle à Israël ",  et  s’est  opposé  à  la
demande palestinienne  d’adhésion  à  l’ONU.
Franc-maçon,  membre  du  Grand  Orient  de  France,  il  a  été  Grand  Maître  de  2000  à  2003.
Intervenant  au  CRIF,  notamment  lors  du  " congrès  des  amis  d’Israël  en  France "  de  2012.
Participe  aux  réunions  du  Groupe  Bilderberg.

Membre  du  club  Le  Siècle.

Nicole  Bricq,  Ministre  de  l’Ecologie,  du  Développement  Durable  et  de  l'Energie  :
Née le 10 juin 1947, (68 ans).
Elle  obtient  une  maîtrise  de  droit  en  1970;  elle  est  sénatrice  depuis  plus  de 10 ans.
En  1980,  elle  rejoint  le  parti  Socialiste  et  soutient  Jean-Pierre  Chevènement  puis  Dominique  Strauss-Kahn.
En  1991,  elle  soutient  la  Guerre  du  Golfe.
En  1992,  elle  entre  au  cabinet  de  Ségolène  Royal.
De  ses  diverses  fonctions  électives  ou  politiques,  elle  reste  celle  qui  a  établi  le  rapport  Pollueur/Payeur et devient  ensuite  rapporteur  du  Budget.

En 2008, en tant que sénatrice PS, elle  vote  pour  la  réforme  constitutionnelle  permettant  la  ratification  du  Traité  de  Lisbonne.
Elle s’est déclarée favorable à  l’instauration du Mécanisme Européen  de  Stabilité, et  s’est  abstenue  comme les autres  parlementaires  socialistes.

Elle  fit  partie  des  signataires  de  la  lettre  ouverte  envoyée  à  Nicolas  Sarkozy,  alors  Président  de  la  République,  lui  demandant  de  ne  pas  reconnaître  l’État  Palestinien  à  l’ ONU.

En  2009,  elle  est  le  soutien  affirmé  de François  Hollande.
En  2012,  elle  s'oppose  au  consortium  des  industries  pétrolières  mais  ne  sera  pas  soutenue  et  Total  et Shell  gagneront  la  bataille.
Elle  est  membre  du  très  sioniste  Cercle  Léon  Blum

Arnaud  Montebourg,  Ministre  du  Redressement  Productif :
Né  le  30  octobre 1962,  (53 ans),   il  effectue  son service  militaire  à  Fontainebleau,  (régiment du train).
Fréquentant  les  milieux  estudiantins  plus  ou  moins  révolutionnaires,  il  échoue  au  concours  d'entrée  à  l' E.N.A.
Il  est  avocat  à  la  Cour  d'Appel  de  Paris  et  s'est  distingué  entre  1992  et  1996  dans  certaines  affaires  médiatiques,  (carrefour du  dévellopement  et  Christine Villemin  entre  autres).
En  1997,  il  est  élu  député  et  se  montre  particulièrement  actif  au  début  de  son  mandat  en  se  déclarant  favorable,  entre  autres, à  l'adhésion  de  la  Turquie,  ce  qui  est  un  non-sens  historique,  politique,  économique  et  social.
Il  réclame  le  démantèlement  des  agences  de  notation.
Il  prime  l'économie  sur  le  social,  considérant  à  juste  titre  que  l'économie  peut  favoriser  le  social  et  non  le  contraire.
En  2008,  il  se  désintéresse  de  l'Assemblée  Nationale  et  se  dirige  vers  un  mandat  cantonal.
Il  ne  prend  pas  part  au  vote  lors  du  Congrès  de  Versailles  de  2008  qui  modifia  la  Constitution  pour
permettre  la  ratification  du  Traité  de  Lisbonne.
Lors  du  vote  pour  la  ratification  du  Mécanisme  Européen  de  Stabilité,  à  l’instar  de  la  plupart  des 
parlementaires  socialistes,  il  s’abstient.

Il  est  partisan  d'un  Etat  fort  mais  ne  précise  pas  notamment  le  rôle  économique  et  social  de  cet  Etat.
Dans  le  conflit  industriel  les  opposant,  il  préfère  Siemens  à  Général Electric  sans  tenir  compte  des  conséquences  plusieurs  fois  énoncées : doublon  d'activités,  plus  d'emplois  menacés,  économie  incertaine,  etc ...
Pour  être  sûr  d'avoir  raison,  il  prend  en  urgence  un  décret  obligeant  les  grandes  sociétés  françaises  à  recueillir  l'avis du  Gouvernement  pour  toute transaction  de  biens  intéressant  l'activité  administrative,  économique,  énergétique  ou  fonctionnelle  de  la  France.
Il est lié au CRIF, en  particulier  par  son  ancienne  compagne  Audrey  Pulvar  qui en est l’auxiliaire  zélée.
Franc-Maçon,  membre  de  la  French-American  Foundation,  (fondation  atlantiste).

Michel  Sapin,  Ministre du Travail, de l'Emploi, de la Formation professionnelle et du dialogue  social :
Né le 9 avril 1952, (63 ans);  à sa sortie de l'E.N.A.,  il est nommé  au  Tribunal  Administratif  de  Paris.
Marié,  son  épouse  est  journaliste, (Les Echos).
En  1975,  il  adhère  au  parti  Socialiste  sous  Michel Rocard.
Depuis  1981,  il  a  exercé  de  nombreux  mandats  électifs  ou  politiques  au  cours  desquels  il  affichera  son soutien  à  Ségolène Royal  puis  à  François Hollande.
Il  combat  la  corruption  de  connivence  entre  les  Médias,  les  Publicitaires  et  les  Annonceurs.
Ses  travaux  sur  la  sécurisation  de  l'emploi  ne  sont  pas  suffisamment  probants  et  n'aboutissent  qu'à  des demi-mesures.
Franc-Maçon,  membre  du  Grand  Orient  de  France.
Durant  la  campagne  de  François  Hollande,  il  est  chargé  du  programme  présidentiel.

A  propos  du  Traité  de  Maastricht,  qui  préfigure  le  Traité  de  Lisbonne,  il  déclare :  "Maastricht  apporte
aux  dernières  années  de  ce  siècle  une  touche  d’humanisme  et  de  Lumière  qui  contraste
singulièrement  avec  les  épreuves  cruelles  du  passé
".

(on est en droit de se poser la question de savoir si l'islamisation de la France, (qu'il est loin de combattre), représente une touche   d'humanisme et de  lumière).
Lors  du  Congrès  de  Versailles  en  2008,  il  vote  pour  la  réforme  constitutionnelle  permettant  la
ratification  du  Traité  de  Lisbonne.

Lors  du  vote  qui  permit  la  ratification  du  Mécanisme  Européen  de  Stabilité,  il  s’abstient  comme la plupart  des  parlementaires  socialistes,  permettant  l’adoption  du  M E S  à  la  majorité  absolue.

Il  participe  aux  diners  du  CRIF,  en  particulier  en  2003   il  est  présent  aux  "12  heures  pour  l’amitié
France-Israël"  avec  François  Hollande,  Dominique  Strauss-Kahn,  Nicolas  Sarkozy,  Pierre  Lellouche  et
Benyamin  Netanyahou,  (1er ministre d’Israël).

Il  participe  aux  réunions  du  Groupe  Bilderberg,  notamment  en  1992  aux  côtés  de  Jacques  Toubon,  Ernest-Antoine  Seillière,  Philippe  Villin,  André  Levy-Lang  ou  encore  Bernard  Arnault.

Membre  du  club  Le  Siècle.

Jean-Yves  Le Drian,  Ministre  de  la  Défense :
Né  le  30  juin  1947,  (68 ans),  Enseignant,  diplômé  en  histoire,  a  effectué  son service  militaire  à  Saint-Lô,  (régiment du Train).
Il  participe  activement  à  Mai  68  à  Rennes  avec  l' UNEF.
Entre  au  parti  Socialiste  en  1974.
Maire  de  Lorient,  Conseiller  municipal,  Conseiller  Régional,  Député  à  30  ans,  il  occupe  diverses  fonctions  pour  le PS  dans  la région  Bretagne.  (Thérèse Thierry, sa soeur, est maire de Lanester).
Soutien  en  2007  de  Ségolène Royal,   pour  la  campagne  de  2012,  il  se  rallie  à  François  Hollande  qu'il  connaît  depuis  1979.
N'ayant  pas  une  activité  notable  remarquée,  il  s'implique  dans  son  travail   pour  La  Défense,  (lutte contre le harcèlement dans l'armée, programmation militaire).
Franc-Maçon,  membre  du  Grand  Orient  de  France.
Européiste,  il  se  prononce  en  2005  pour  la  ratification  du  Traité  Constitutionnel  Européen.
En  2008,  il  avait  menacé  de  quitter  le  PS  si  ses  "camarades"  ne  ratifiaient  pas  le  Traité  de  Lisbonne.

Milite  pour  une  "harmonisation  européenne  des  politiques  de  défense",  donc  pour  la  perte  de  la  souveraineté  militaire  de  la  France !!    (pour un ministre de la défense, c’est gratiné !!!).
Sioniste,  il  est  proche  du  CRIF.
Le  piratage  de  la  base  de  données  du  site  du  CRIF  mentionna  Le  Drian  parmi  la  liste  des utilisateurs
abonnés.

Membre  du  club  Le  Siècle.

Aurélie  Filippetti,  Ministre  de  la  Culture et  de  la  Communication :
Née  le  17 juin 1973, (42ans),  Enseignante  en  zone  de  remplacement.
Entre  au  PS  en  2006  après  7 ans, (1999/2006),  chez  les  "Verts".
Ses  origines  modestes  auraient  pu  lui  suggérer  de  s'occuper  davantage  de la  "France qui  souffre";  il n'en est  rien,  la  Politique  prouve  qu'elle  est  pour  quelques-uns,  (quelques-unes),  un  bon  ascenseur  social.
Lors du Congrès de Versailles de 2008, elle vote pour la réforme constitutionnelle permettant la ratification   du  Traité  de  Lisbonne.
Lors  du  vote  permettant  l’adoption  du  Mécanisme  Européen  de  Stabilité,  elle  s’abstient.
Participe  aux  diners  du  CRIF;  e
lle  milite  contre  l’antisionisme  et  se  revendique  ouvertement  sioniste.
Membre  du  club  Le  Siècle.

Geneviève   Fiorasso,   Ministre  de  L' Enseignement  supérieur  et  de  la  Recherche  :
Née  le  10  octobre  1954,  (61 ans),   Enseignante  en  Economie  et  Anglais  pendant  3  ans  puis  assistante  parlementaire.
Mariée,  son  mari  travaille  au  Commisariat  à  l' Energie  Atomique
Elle  occupe  divers  emplois  plus  ou  moins  sociaux  dans  l'Isère  mais  à partir  de  1985,  ne  s'occupe  plus  que  de  politique  dans les  domaines  de  l'économie  et  de  la  recherche.
Dans  ces  activités,  elle  rencontre  l'opposition  de  plus  de  7000  universitaires  et  doit  renoncer  à  certaines  de  ses  propositions.

Najat Vallaud-Belkacem, Ministre des Droits de la Femme, Porte-parole du gouvernement:
Née  le  4 octobre 1977, (38 ans),  juriste  pendant  3 ans,  mariée,  2 enfants.
Elle  bénéficie  de  la  double  nationalité  par  suite  de  son  mariage  avec  monsieur Boris Vallaud;  son  mari est  directeur  de  cabinet  chez  Arnaud  de  Montebourg.
En  sa  qualité  de  juriste,  elle  s'est  impliquée  dans  le  démenti  Hollande-Gayet,  ce  qui est  une  belle  maladresse  compte-tenu  de  la  relative  ancienneté, (plus d'un an),  à  la  date de  cette  révélation  par Médiapart.

Beaucoup de  discussions  et  apparitions  médiatisées  sur  des  sujets  polémiques  tels  la  représentation politique  et  médiatique  des Gays,  Lesbiennes,  Bi  et Transsexuels, (LGBT),  elle  veut  pénaliser  les clients  des  prostituées  mais  surtout,  elle  milite  très  activement  pour  l'arabisation  de  l'école.
Elle  s'implique  occasionnellement  en  faveur  de  la  position des  femmes  arabes  et  africaines, (Mali). 

Ses  attaches  maçonnique  ou  juive  semblent  être  dissimulées.

Stéphane  Le  Foll,  Ministre  de  l’Agriculture  et  de  l' Agroalimentaire  :
Né  le  3 février 1960, (56 ans),  provisoirement,  il  enseigne  de  1985  à  1988  à  La  Ferté-Bernard.
Permanent  du  PS  depuis  1991,  il  est  un  fidèle  de  François  Hollande  et  occupe  diverses  fonctions  politiques.

Franc-Maçon,  membre  du  Grand  Orient  de  France.
Sioniste,  déclare  à  propos  du  diner  du  CRIF :  "On  n’avait  pas  de  raison  de  dire  non,  c’est  le  genre de  dîner   tout  le  monde  va,  (…).

Le  CRIF,  on  y  est  allé  quasiment  tout  le  temps,  c’est  comme  ça,  il  y  a  des  choses  qui s’installent".
Il  participe  également  au  groupe  de  liaison  CRIF - PS  mis  en  place  en  2006,  aux  cotés  notamment  de
Richard  Prasquier,  (président  du  CRIF),  François  Hollande,  Razzye  Hammadi,  Malek  Boutih.

Il  se  prononce  en  faveur  de  la  ratification  par  la  France  du  Traité  de  Lisbonne.
Il  est  l’un  des  rares  parlementaires  socialistes  à  avoir  osé  se  prononcer  pour  le  Mécanisme  Européen de  Stabilité.
En  février  2012,  il  déjeuna  avec  l’ambassadeur  des  Etats-Unis,  accompagné  notamment  de  Michel  Sapin.

Marylise  Lebranchu,  Ministre  de  la  Réforme  de  l'Etat,  de  la  Décentralisation  et  de la  Fonction  publique  :
Née  le  25  avril  1947,  (68 ans),  
Au  PS  depuis  1977,  auparavant,  elle  était  membre  du  PSU.
Soutien  de  DSK  en  2007,  elle  a  été  plusieurs  fois  ministre,  ce  qui  donne  confiance  à  Jean-Marc Ayrault.
A  proposé  le  redécoupage  pour  les  prochaines  élections  cantonales,  qui  s'appèleront  désormais  départementales;  ce  qui  est particulièrement  amusant  lorsque  l'on  sait  que  la  majorité  des  Français  sont  pour  la  suppression  des  départements. 
Elle  s'est  occupée  aussi  de  la  réforme  territoriale.

Victorin  Lurel,  Ministre  des  Outre-Mer  :

Né  le  20  août  1951,  (64 ans),  
Il  a  occupé  diverses  fonctions  électives  en  Guadeloupe  pour  l' Union  de  la  Gauche.
Chargé  par  le  PS  de  l'Outre-Mer  en  2005,  il  soutient  Ségolène  Royal  en  2007  puis  François  Hollande  en  2012.

Valérie  Fourneyon,  Ministre  des  Sports,  de  la jeunesse,  de  l' Education  populaire  et de  la  Vie  associative  :

Née  le  4 octobre 1959, (56 ans),  Médecin.
D'abord  considérée  à  Droite,  elle  penche  à  Gauche à partir de  1980.
Depuis  1989,  elle  s'occupe  pratiquement  sans  discontinuer  des  Sports  que  ce  soit  dans  ses  fonctions médicales,  politiques  ou  électives.
Elle  est  à  l'origine  d'une  nouvelle  loi  sur  le  dopage.
Elle  suit  Martine  Aubry  avant  de  rejoindre  définitivement  François  Hollande.

---oOo---
Volontairement, il est fait abstraction des  Ministres  délégués,  (ou  secrétaires  d'Etat),  dont  l'utilité fonctionnelle  et  pratique  n'est  pas  démontrée;  beaucoup  de  Français  considèrent  ces  fonctions  comme  une  agence  de  placement  pour  la  famille  et  les  amis  des  gens  en  place.
Cette  abstraction  est  reproduite  également  dans  les  gouvernements  Ayrault 2  et Valls 1 et 2.

---oOo---
Suite  aux  résultats  des  élections  législatives  2012,  le Premier  ministre,  comme  le  prévoit  la Constitution,  a  présenté la  démission  de  son  Gouvernement  au  Président  de  la  république  qui  le charge  de  former  un  nouvel  "Exécutif".
Il  y  a  deux  nouveaux  ministres  et  quelques  changements  de  portefeuilles.

Gouvernement  Ayrault 2  du  18  juin  2012  au  31  mars  2014

Jean-Marc  Ayrault,  est  confirmé  Premier  ministre  ainsi  que  les  ministres  suivants :

Laurent  Fabius,  ministre  des  Affaires  Etrangères,

Vincent  Peillon,  ministre  de  l’Education  Nationale,

Christiane  Taubira,  Garde  des  sceaux,  ministre  de  la  Justice,

Pierre  Moscovici,   ministre  de  l’ Economie,  des  Finances,  (perd  le  Commerce  extérieur),

Marisol  Touraine,  ministre  des  Affaires  sociales  et  de  la  Santé,

Cécile  Duflot,  ministre  de  l' Egalité  des  territoires  et  du  Logement,

Manuel  Valls,  ministre  de  l’ Intérieur,

Nicole  Bricq,  change  de  ministère,  elle  prend  le  Commerce  extérieur,

Arnaud  Montebourg,  ministre  du  Redressement  Productif,

Philippe  Martin,  ministre  de  l’Ecologie,  du  Développement  Durable  et  de  l'Energie,
Né  le  22 novembre 1953, (62 ans),
Il  est  au  PS  depuis  1979  et  remplit  des  fonctions  politiques  et  administratives, (Préfet).
Il  ne  s'illustre  que  par  ses  déclarations  et  prises  de  position  sur  des  sujets  annexes  et  pourtant  assez controversés, (abattage des arbres, gavage des oies, (foie gras), corridas, chasse,  etc ...).
Il  est  l'exemple-type  d'un  placement  protégé.

Michel  Sapin,  ministre du Travail, de l'Emploi, de la Formation professionnelle et du dialogue  social,


Jean-Yves  Le Drian,  ministre  de  la  Défense,

Aurélie  Filippetti,  ministre  de  la  Culture et  de  la  Communication,

Geneviève   Fiorasso,   ministre  de  L' Enseignement  supérieur  et  de  la  Recherche,

Najat Vallaud-Belkacem, ministre des Droits de la Femme,  (elle n'est plus Porte parole),

Stéphane  Le  Foll,  ministre  de  l’Agriculture  et  de  l' Agroalimentaire  et  de  la  Foret, (porte-feuille ajouté),  il  devient  également  Porte parole  du  Gouvernement,

Marylise  Lebranchu,  ministre  de  la  Réforme  de  l'Etat,  de  la  Décentralisation  et  de la  Fonction  publique,

Victorin  Lurel,  ministre  des  Outre-Mer,

Sylvie  Pinel,  ministre  de  l' Artisanat,  du  Commerce  et  du  Tourisme,
Née le 28  septembre 1977, (38 ans), elle  n'a  jamais  travaillé.
Titulaire  d'un  Diplôme  d'Etudes  Supérieures  Spécialisées, (DESS),  et  d'un   Diplôme  d'Etudes  Approfodies, (DEA), elle  n'exerce  que  des  fonctions  politiques  notamment  au  Conseil  Général.

Valérie  Fourneyon,  Ministre  des  Sports,  de  la jeunesse,  de  l' Education  populaire  et de  la  Vie  associative,
---oOo---
Le  31  mars  2014,  au  vu  du  résultat  des  élections  municipales  qui  ont  enregistré  la  défaite  des  élus  socialistes  dans  de  très nombreuses  villes   de  10 000  habitants  et  plus,  comme  l'impose  la  pratique  gouvernementale,  le  Premier  Ministre  a  présenté  au Président  de  la République  sa  démission,  (qui  a  été  acceptée),  et  celle  de  son  gouvernement.
Monsieur  François Hollande  a  choisi  Manuel  Valls  pour  former  le  nouveau  gouvernement,  il  a  pris  ses  fonctions  le  2 avril. 
Il  a  été  annoncé  un  gouvernement  resséré;  cela  s'est  traduit  par  un  regroupement  de  ministères  mais ... une  augmentation  des secrétaires  d'Etat;  en  conséquence,  comme  d'habitude,  on  reprend  souvent  les  mêmes  et  on  recommence  ....  et   les  ennuis continuent  pour  les  Français.
---oOo---
Gouvernement  Valls 1  au  31  mars  2014

Manuel  Valls,  Premier  ministre,

Laurent  Fabius,  ministre  des  Affaires  Etrangères  et  du  Développement  international,

Ségolène  Royal,  ministre  de  l' Ecologie,  du  Développement  durable  et  de  l'Energie,
Née  le 22 septembre 1953, (62 ans),  élève studieuse, elle a la volonté de ... réussir.
Licenciée de Sciences Economiques, Sciences PO en 1978  et  réussit  l'ENA en 1980, (c'est durant
cette période d'études qu'elle rencontre François Hollande).
Dès  1980,  elle  entre  au  PS  et  travaille  avec  Mitterrand,  Bérégovoy  et  Jospin;  Jacques  Attali  la  charge de  mission  auprès  de  François  Mitterrand  qui  vient  d'être  élu.
Pour  devenir  député,  elle  fait  des  promesses  démagogiques,  (apprentissage  gratuit  de  l'anglais  aux paysans pour  vendre  leurs  produits  à  l'International),  et  obtient  de  Mitterrand  50  millions  de  francs  pour sa circonscription.

Plusieurs  fois  Ministre,  elle  est  à  l'origine  de  nombreux  textes  dont  certains  ont  reçu  l'approbation des Français,  (protection de la famille et de l'enfance).

Néanmoins,  l' Assemblée  Nationale  ne  l'intéresse  guère,  (au classement d'activité des députés, elle est 469 ème sur 577);  elle  préfère  nettement  le  travail  gouvernemental.

Mais  tout  n'est  pas  si  rose : elle  achète  des  TER  canadiens  au  détriment  d'Alsthom,  ces  frais  de personnel  ont  très  fortement  augmenté  et  d'autres  mesures  mal  perçues.
Elle  est  souvent  critiquée  pour  son  manque  de  cohérence  et  "s'emballe"  vite  pour  des  sujets  pas  vraiment prioritaires  aux  yeux  de  ses  administrés  qui  la  considèrent  néanmoins  comme  une  personnalité  capable  si  elle  est  bien  entourée.

Benoit  Hamon,  ministre  de  l'Education  nationale,  de  l'Enseignement supérieur  et  de la  Recherche,

Né  le  26 juin 1967, (48 ans),  n'a jamais travaillé, "fait" de la politique depuis l'âge de 19 ans.
Nombreuses  fonctions  politiques  ou électives, (Conseiller municipal, Député européen),  il  est l'un  des  rares  socialistes  à  avoir  voté  non  au  Traité  européen.
Son  action  la  plus  remarquable  est  d'être à  l'origine  de  la  loi  sur  l'action  de  groupe  au bénéfice  des  consommateurs.

Christiane  Taubira,  Garde  des  sceaux,  ministre  de  la  Justice,

Michel  Sapin,  ministre  des  Finances  et  des  comptes  publics,


Arnaud  Montebourg,
  ministre  de  l'Economie, du  Redressement  Productif  et  du  Numérique,


Marisol  Touraine
, 
ministre  des  Affaires  sociales  et  de  la  Santé,

François  Rebsamen,  ministre du Travail, de l'Emploi, et du Dialogue  social,
Né  le  28 juin 1951, (64ans),  
Licencié  de  Droit public,  titulaire  d'un DESS  et  diplômé  de  Sciences PO.
En  1980,  il  fait  partie  de  la  LCR  puis  entre au  PS  et  suit  Pierre Joxe,  Laurent Fabius  et Jean-Jack Queyranne  et  enfin  François Hollande  en  1997.
Il  est  assez  lié  à  l'affaire  Dexia, (L'express, le Canard enchaîné).
Franc-maçon,  membre du Grand Orient de France depuis 1989.

Jean-Yves  Le Drian,  ministre  de  la  Défense,


Bernard  Cazeneuve,  ministre  de  l'Intérieur,

Né  le  2 juin 1963, ( 52 ans)
Il  suit  François Mitterrand  depuis  le  début;  diplômé  de  l' Institut  d'Etudes  Politiques, (IEP),  il  devient avocat, (certainement  par  équivalence),  il  est  nommé ...  Juge  à  la  Haute  Cour  de  Justice !!!
Il  n'est  inscrit  au  Barreau  de  Cherboug  qu'en  2003.
Avocat  libre  chez  August  et  Debouzy,  (c'est  plus  un  alibi  qu'un  travail  effectif).
Il  a  voté  non  au  Traité  européen
Il  a  participé  au  dossier  de  l'attentat  de  Karachi.

Najat Vallaud-Belkacem, ministre des Droits de la Femme,  de  la  Ville  et  de  la  Jeunesse et  des  Sports,


Marylise  Lebranchu,  ministre  de  la  Réforme  de  l'Etat,  de  la  Décentralisation  et  de la  Fonction  publique,


Aurélie  Filippetti,  ministre  de  la  Culture et  de  la  Communication,


Stéphane  Le  Foll,  ministre  de  l’Agriculture  et  de  l' Agroalimentaire  et  de  la  Foret, P
orte parole  du  Gouvernement,

Sylvie  Pinel,  ministre  du  Logement  et  de  l'égalité  des  Territoires,


George  Pau-Langevin,  ministre  des  Outre-mer,

Née  le  19 octobre 1948, ( 67 ans),  avocate.
Elle  favorable  à  une  immigration  sans  contrôle  mais s'est opposée  à  la  création  d'un  Etat palestinien.

Bien  qu'elle  ait  rempli  des  fonctions  gouvernementales  ou  électives,  son  action  s'est souvent  limitée  à  une  défense  de  soutien  des  ressortissants  des  Antilles  françaises.
---oOo---
La  " Fronde "  socialiste  de  l'été  2014  provoque  quelques  démissions  dans  ce  gouvernement  qui  n'a  que  cent dix-huit  jours  d'existence.
En  conséquence,  de  nouvelles  nominations  s'imposaient  pour  pallier  les  départs;  ils  sont  trois  à  faire  leur  entrée  en  qualité  de ministre  de  plein  exercice.
---oOo--- 
Gouvernement  Valls 2  au  26  août  2014

Manuel  Valls,  Premier  ministre,

Laurent  Fabius,  ministre  des  Affaires  Etrangères  et  du  Développement  international,

Ségolène  Royal,  ministre  de  l' Ecologie,  du  Développement  durable  et  de  l'Energie,

Najat Vallaud-Belkacem, ministre de l'Education  nationale,  de  l'Enseignement supérieur et  de la  Recherche,

Christiane  Taubira,  Garde  des  sceaux,  ministre  de  la  Justice,

Michel  Sapin,  ministre  des  Finances  et  des  comptes  publics,


Jean-Yves  Le Drian,  ministre  de  la  Défense,

Marisol  Touraine,  ministre  des  Affaires sociales,  de  la  Santé  et  des  Droits de la femme,

François  Rebsamen,  ministre du Travail, de l'Emploi, et du Dialogue  social,

Bernard  Cazeneuve,  ministre  de  l'Intérieur,

Stéphane  Le  Foll,  ministre  de  l’Agriculture  et  de  l' Agroalimentaire  et  de  la  Foret,             Porte parole  du  Gouvernement,

Emmanuel  Macron,  ministre  de  l'Economie, de  l'Industrie  et  du  Numérique,
Né  le  27 décembre 1977, (38 ans),  à  Amiens,  issu  de  parents  de  la  haute  bourgeoisie.
Après  de  solides  études,  il  sort  diplômé  de  l'ENA, (promotion Senghor),  et  devient Inspecteur des  finances.  
Banquier  d'affaires  compétent  de  2008  à  2012,  il  entre  à  l'Elysée  en  2012.
C'est  un  esprit  dynamique, ouvert sur le monde extérieur mais il  ne pourra  pas  imposer ses  idées  face  à  une  arrière-garde  enfermée  dans  ses  principes  de  gestion  rétrogrades.  

Sylvie  Pinel,  ministre  du  Logement,  de  l'Egalité  des  Territoires  et  de  la  Ruralité,

Marylise  Lebranchu,  ministre  de  la  Décentralisation  et  de la  Fonction  publique,

Fleur  Pellerin,  ministre  de  la  Culture et  de  la  Communication,
Née  à  Séoul, (Corée), le 29 août 1973, (42 ans), elle  est  recueillie  en  France  en  1974.
Après  de  brillantes études,  elle  parle  anglais  et  allemand,  elle  sort  diplômée  de  l'ENA,  (promotion Averroes).
Elle  a  toujours  occupé  des  hautes  fonctions  administratives,  judiciaires  et / ou politiques.
Bien  qu'elle  ne  l'affiche  pas  ouvertement,  son  apparenance  maçonnique  semble  bien  réelle, (elle est membre du "Siècle").

Patrick  Kanner, ministre de  la  Ville  et  de  la  Jeunesse et  des  Sports,
Né le 29 avril 1957, (58 ans), à Lille.
Il  est  militant  socialiste  depuis  l'âge  de  17  ans.
Outre  sa  fonction  de  maître  de  conférences  à  l'Université  de  Lille,  il  a  toujurs  occupé des  postes  politiques,  principalement  à  vocation  sociale.

George  Pau-Langevin,  ministre  des  Outre-mer,
---oOo---
A  noter :  Le  4 septembre  2014,  Thomas  Thévenout,  rattrapé  par  des  problèmes  fiscaux,  démissionne  de  son  poste  de Secrétaire  d'Etat  au  Commerce  extérieur,  au  Tourisme  et  aux  Français  de  l'Etranger;  il  est  remplacé  par  Matthias  Fekl,  député  du  Lot  et  Garonne.
Monsieur  Thomas  Thévenout,  en  sa  qualité  de  député  est  chargé  d'étudier  les  lois,  de  les  discuter  et  de  proposer  leur  mise en  application  qui,  logiquement,  devrait  soumettre  tous  les  Français,  sauf  Monsieur  Thomas  Thévenout.
Monsieur  Thomas  Thévenout,  prétextant  une  étourderie,  prétend  avoir  oublié  de  déclarer  ses  revenus  pendant trois ans.
Le  V.R.A.I.  souhaiterait  connaître  le  nombre  de  Français  qui  n'ont  pas  envoyé  leur  déclaration  de  revenus  pendant  trois  ans sans  encourir  une  ou  plusieurs  mesures  contraignantes ...
Monsieur  Thomas  Thévenout  à  ...  oublié  également  de  payer  son  loyer  pendant  trois  ans.
Le  V.R.A.I.  souhaite  connaître  également  combien  de  Français  n'ayant  pas  payé  de  loyer  pendant  trois  années  n'ont  pas  reçu  la  visite  d'Huissier,  entre  autres.
Monsieur  Thomas  Thévenout  a  encore  oublié  de  déclarer  une  société  qu'il  a  créé  pour  rémunérer  sa  femme  de  ménage, (sic),  strictement  interdit  légalement.
Le  V.R.A.I.  apprécierait  de  connaître  les  raisons  pour  lesquelles  le  Tribunal  de  commerce  compétent  n'a  engagé  aucune  procédure  concernant  cette  infraction  ou,  à  tout  le  moins,  n'a  provoqué  aucune  mise  en  surveillance,  voire  une  simple  demande  d'information.

Tous  ces  faits  justifient  des  poursuites  pénales;  d'autant  que  la  fonction  de  Député  de  Monsieur  Thévenout  constitue un  facteur  aggravant.

Monsieur  Thomas  Thévenout,  pour  expliquer  toutes  ses  infractions,  se  dit  victime  de  phobie  administrative ! ...
Le  V.R.A.I.  ignorait  jusqu'à  ce  jour  que  cette  maladie  existait  mais  il  se  pose  la  question :

" Que  fait  Monsieur  Thévenout  dans  l'Administration ?
Pourquoi  s'est-il  fait  élire  Député ?


Mais  Monsieur  Thévenout  est  un  personnage  particulièrement  recommandable,  ou  recommandé ... ,  puisqu'il  entend,  malgré  ce  manque  de  probité  avéré,  vouloir  se  maintenir  dans  sa  fonction  de  Député.
Sans  doute  se  croit-il  suffisamment  protégé  pour  prétendre  se  placer  au  dessus  des  lois.  
---oOo---
De  toutes  façons,  Monsieur  Thévenout  est  à  l'image  de  ce  Gouvernement  incompétent  qui  dépend  de  la  toute  puissance  du  plus  incapable  d'entre  tous,  François  Hollande  lui-même.

Gouvernement  Valls 3  au  11 février 2016 

          Manuel Valls, Premier ministre

          Jean-Marc Ayrault, ministre des Affaires étrangères

          Ségolène Royal, ministre de l’Environnement, de l’Energie et de la Mer, chargée des Relations internationales sur le climat

 

          Najat Vallaud-Belkacem, ministre de l’Education nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche

          Michel Sapin, ministre des Finances et des Comptes publics

          Marisol Touraine, ministre des Affaires sociales et de la Santé

          Jean-Yves Le Drian, ministre de la Défense

          Jean-Jacques Urvoas, garde des Sceaux, ministre de la Justice ,

      Né  le  19  septembre  1959  à  Brest,  59  ans,  entre  au  PS  en  1977,  

      est  successivement  assistant  parlementaire,  Directeur  de  la  Mutualisté  du  Finistère,  Directeur  du  cabinet  du  Maire,  

      Elu  député  en  2007,  puis  président  de  la  commission  des  lois  en  2012,  a  toujours  manifesté  un  opposition  catégorique  à  tous  projets  émanant  de  Droite,  a  toujours  travaillé  sur  des  projets  de  sécurité.  

      

     

          Myriam El Khomri, ministre du Travail, de l’Emploi, de la Formation professionnelle et du Dialogue social , 

      Née  le  18  février  1978 à  Rabat,  38  ans,  n'a  jamais  travaillé,  entre  au  PS  en  2002,  membre  du  Conseil  de  Paris,  n'a  fait  qu'une  carrière  politique.

          Jean-Michel Baylet, ministre de l’Aménagement du territoire, de la Ruralité et des Collectivités territoriales,  

      Né  le  17  Novembre  1946,  69  ans,  Patron  de  La  Dépêche,  Secrétaire  national  du  PRG,  sa  mère,  amie  intime  de  F. Mitterrand,  lui  ouvre  bien  des  portes,  Franc  Maçon,  plus  combinard  que  stratège,  il  ondule  constamment  de  la  presse  à  la  politique.

 

          Bernard Cazeneuve, ministre de l’Intérieur

          Stéphane Le Foll, ministre de l’Agriculture, de l’Agroalimentaire et de la Forêt, porte-parole du gouvernement

          Emmanuelle Cosse, ministre du Logement et de l’Habitat durable,  Née  le  15  novembre  1974  à  Paris,  41  ans,  militante  depuis  l'âge  de  16  ans,  pendant  deux  ans  a  été  journaliste  engagée,  depuis  2009  est  secrétaire  national  Europe Ecologie  Les  Verts.

          Emmanuel Macron, ministre de l’Economie, de l’Industrie et du Numérique

          Audrey Azoulay, ministre de la Culture et de la Communication, 

      Née  le  4  août  1972  à  Paris,  43  ans,  Très  politisée,  a  toujours  travaillé  dans  la  culture,  audio-visuel  et  centre  national  du  cinéma,  avec  Julie  Gayet,  sera  chargée  en  2017  de  ramener  les  milieux  culturels  vers  Hollande.

          Laurence Rossignol, ministre de la Famille, de l’Enfance et des Droits des femmes, 

      Née  le  22  décembre  1957,  58  ans,  engagée  politique  à  16  ans,  n'a  jamais  travaillé,  carrière  politique  de  la  LCR  au  PS,  a  été  rétribuée  pendant  18  ans  par  la  MNEF.

          Annick Girardin, ministre de la Fonction publique,   

      Née  le  3  août  1964  à  Saint-Malo,  51  ans,  n'a  jamais  travaillé,  Député  de  Saint-Pierre  et  Miquelon,  carière  politique  au  PRG  depuis  l'âge  de  36  ans.

 

          Patrick Kanner, ministre de la Ville, de la Jeunesse et des Sports

          George Pau Langevin, ministre des Outre-mer


---oOo---

Il  serait  bien  agréable  de  constater  que  toutes  ces  personnalités  gouvernementales,  énumérées  ci-dessus, surdiplômées  soient  dévouées  pour  la  grandeur  de  la  France  et  le  bien-être  des  Français;  malheureusement  leurs  actions,  déclarations,  prises  de  position  et  autres  gesticulations  médiatiques  sont  très  loin  de  confirmer  cet  engagement;  leur  principal  souci  étant  d’assurer  leur  avenir  électoral,  leurs  gloriole  et  confort  personnels.

 Pourrait-on  au  moins  espérer  que  tous  ces  personnages
savent  ce  qu’est  une  vie  de  labeur ?

Eh  bien  NON !

Il  est  aisé  de  constater  également  que  pratiquement  aucune  de  ces  personnes  n’a  vraiment travaillé  de  sa  vie  ainsi  que  le  prouve  une  recherche  internet  retrouvée  sur  Google  qui  semble  s’avérer  exacte  même  si  elle  n’est  pas  signée.
Elle  est  présentée  ici  sous  la  forme  d'un  tableau  suffisamment  lisible  et  explicite.

---oOo---

Prénom

Nom

Age

Age d’entrée  dans  la  vie  active

Nombre  d’années  passées  en  entreprise

Observations

François

Hollande

60 ans

26 ans

0

 

Manuel

Valls

52 ans

21 ans

0

 

Laurent

Fabius

68 ans

28 ans

0

 

Ségolène

Royal

61 ans

27 ans

0

 

Benoit

Hamon

47 ans

24 ans

0

 

Christiane

Taubira

62 ans

26 ans

0

 

Michel

Sapin

61 ans

28 ans

0

 

Arnaud

Montebourg

51 ans

28 ans

0

 

Marisol

Touraine

55 ans

25 ans

0

 

François

Rebsamen

62 ans

25 ans

0

 

Jean-Yves

Le Drian

66 ans

24 ans

0

 

Bernard

Cazeneuve

50 ans

25 ans

0

Banque populaire
3 ans  ?

Najat

Vallaud-Belkacem

36 ans

23 ans

0

 

Marylise

Lebranchu

66 ans

26 ans

0

 

Aurélie

Filipetti

40 ans

24 ans

0

Enseignante
1 an ?
 

Stéphane

Le Foll

54 ans

23 ans

0

 

Sylvia

Pinel

36 ans

25 ans

0

 

George

Pau-Langevin

65 ans

23 ans

0

 

Le  Président  de  la  République  et  le  nouveau  Gouvernement  veulent  mener  une  action  en  vue  de  réduire  le  chômage.

Apparemment,  ils  ne  présentent  guère  de  compétences  en  matière  de  gestion  d’entreprises  comme  le  démontre  ce  curriculum-vitae.

Ainsi,  si  les  calculs  sont  justes,  ces  personnalités  représentent  531  années  d’activité … (professionnelle)  mais  zéro  années  de  travail  réel  effectif  tel  que  le  conçoivent  les  Français.

Mais  alors,  pour  leur  énorme  activité,    combien  gagnent-ils ?

L'une  des  premières  mesures,  (la seule véritablement appréciée des Français),  de  François  Hollande  a  été  de baisser  d'environ  30 %  le  montant  des  émoluments  de  l'ensemble  des  membres  de  l' Exécutif,  lui compris;  cependant,  au  montant  de  ces  salaires  bruts,  s'ajoutent  éventuellement  d'autres  indemnités  auxquelles  ces élus  peuvent  prétendre.  (les montants sont arrondis à la centaine près).

Premier  Ministre:14 900
Député :12 800
Sénateur:13 300
Conseil  Général  ou  Régional:de 1 500 à 3 000  €
Président de Conseil:5 500
Vice - Président : 3 700
Conseil Constitutionnel:13 500
Conseil  Economique  et  Social:3 800
Président  du  C. E. S.:7 500
Député  Européen:12 000
Commissaire  Européen:24 400
Président d'une commission européenne:30 500
Haut représentant européen: 28 300
Maire:de  650à8 000  €

---oOo---

Chacun  pourra  se  rendre  compte  des  montants  encaissés  par  les  intéressés  surtout  si  l'on  tient  compte que  certaines  fonctions  peuvent  toujours  être  cumulées.

Un  Président  de  la  République,  1  Premier  Ministre,  30  ministres  (au  minimum),  343  sénateurs,  577 députés,  122  Présidents  de  Conseil  régional  ou  général,  122  vice-présidents,  36 000  maires  (chiffre  moyen minimum  de  rétribution,  1200 €.),   et  les  présidents  et  vice-présidents  des  métropoles  départementales;  cela  donne  plus  de  1 000 000 000 €.  à  l'année,  (oui, un milliard),  sans  tenir  compte  éventuellement  de  diverses  primes,  gratifications  et  autres ...

Sans  compter  également  les  salaires  vraiement  excessifs  des  huissiers  et  autres  fonctionnaires  protégés  de la  Présidence  de  la  république,  du  Sénat,  de  l'Assemblée  Nationale,  du  Conseil  Constitutionnel,  etc ... (entre 4000 et 6000 €. par mois pour être assis sur une chaise).

Il  est  passé  sous  silence  le  salaire  des  adjoints,  conseillers  et  autres  fonctions  qu'elles  soient  élues  ou nommées.

Le  V.R.A.I.  n'a-t-il  pas  raison  de  promouvoir  la  diminution  des  régions,  supprimer  les  départements,  diminuer  le  nombre  de  parlementaires,  etc  ... !

---oOo---

Le  V.R.A.I.  entend  aussi  se  déclarer  objectif  alors,  faut-il  se  poser  la  question  de  savoir  si  c'était  mieux  avec  la  Droite ?

Le  dernier  Gouvernement  de  François  Fillon,  dit  Fillon 3,  comprenait  de  18  ministres  de  plein  exercice  et  14  secrétaires  d'Etat  ou  minstres  délégués.

---oOo---

Voici  donc  la  composition  du  dernier  Exécutif  de  la  Droite.

Nicolas Sarkozy :  28 janvier 1955 - (61  ans) - Marié  3  fois, 4  enfants.

Avocat  chez  Danet  en  1981,  (pense  déjà  à  la  politique  de  haut  niveau),  puis  chez  Leibovici  et  Claude.
Franc-maçon,  membre  du  Rotary  et  du  Siècle.
Entre  en  politique  en 73, (Union des Jeunes pour le Progrès), rejoint  l’U D R  en 74  puis  le  R P R  en 76.
Elu  Conseiller  municipal  à  Neuilly  en  77 et  
Député  en  1978.
Fin  stratège,  il  élimine  C. Pasqua  pour  la  Mairie  de  Neuilly  et  est  élu  Maire  en  83.
Il  entre  dans  le  gouvernement  Balladur  en  93, (cohabitation),  avec  le  portefeuille  de  Ministre  du  Budget  et  Porte Parole ;  cela  lui  permet  de  se  faire  connaître  du  Grand  public.
Economiste  de  talent,  de  93 à 95,  il  assainit  les  finances  de  la  France  mises  à  mal  par  le  régime  Mitterrandien.
Il  joue  un  rôle  déterminant  pour  la  libération  des  enfants  otages  dans  l’école  maternelle  de  Neuilly.
Soutien  de  Balladur, (battu en 95),  il  subit  une  "traversée  du  désert"  plus  ou  moins  prononcée  jusqu’en  2001.
Bien  qu’il  ait  participé  à  l’installation  en  France  du  culte  musulman  en  2002,  il  imprime  une  marque  de  sévérité  accrue  à  l’encontre  des  auteurs  d’attentats  antisémites  durant  son  passage  au  Ministère  de  l’Intérieur  ainsi  qu’aux  auteurs  de  crimes  et  délits  de  toute  nature,  poursuivant  cette  tâche  même  après  son  élection  à  la  Présidence  de  la  république :  peines  plancher,  fichage  génétique  et  autres.
C’est  sous  son  administration  que  l’assassin  du  Préfet  Erignac  est  arrêté.
En  sa  qualité  de  Ministre  de  l’ Economie  et  des  Finances,  il  œuvre  pour 
d’importantes  dispositions  favorisant  la  Françe  face  aux  intérêts  allemands.
Il  obtient  un  certain  succès  dans  sa  lutte  contre  l’inflation  malgré  certaines  mesures  contestées, (vente de réserves d’or).
A  nouveau  Ministre  de  l’ Intérieur,  il  démontre  une  sévérité,  jugée  trop 
répressive,  à  l’encontre  des  clandestins,  terroristes  et  émeutiers ;  néanmoins  et  malgré  les  syndicats,  les  médias  et  autres  soi-disant  bien-pensants,  il  recueille  environ  70 %  d’opinions  favorables  de  la  part  des  Français  car  la  criminalité  est  en  baisse.
Malgré  une  campagne  de  diabolisation  menée  par  le  PS  et  les  médias,  Nicolas  Sarkozy  est  élu  à  la  Présidence  de  la  République  en  2007.

Tout  le  monde  connaît  la  suite  qui  sera  émaillée  par  différentes  affaires  juridiques,  (Bettencourt,  Libye, Médiapart, etc …),  mais  il  est  mis  hors  de  cause  à  chaque  fois;  cependant  les  affaires  reviennent  toujours  et  Nicolas  Sarkozy  a  été  mis  en  examen  le  1°  juillet  2014.
Malgré  son  échec  en  2012,  cet  acharnement  médiatique  et  judiciaire  à  son  encontre  continue  afin  d’empêcher  son  éventuel  retour  en  politique.

Selon  certains  sondages,  Nicolas  Sarkozy  a  été  un  bon  ministre  et  un  bon  président  travaillant  consciencieusement  pour  la  France  et  les  Français.

François  Fillon :  4 mars 1954 - 62 ans - Marié, 5 enfants.
N’a  jamais  travaillé  de  sa  vie.
Après  des  études  mouvementées,  il  entre  en  politique  à  20  ans  et  devient  assistant  parlementaire  du  Député  gaulliste  Joël  Le Theulle.
En  77,  il  adhère  au  RPR;  Joël  Le  Theulle  meurt  subitement  en  1980  et,  poussé  par  les  soutiens  du  défunt,  Fillon  prend  successivement  les  mandats  de  son  aîné.
Son  rapprochement  avec  Philippe  Séguin  lui  coûtera  sa  place  au  RPR  et 
son  aventure  avec  les  "Rénovateurs", (Séguin, Pasqua et autres),  se  terminera  en  90.
Cependant,  il  reste  fidèle  à  Séguin  et  vote  contre  Maastricht.
Plusieurs  fois  ministre  sous  Alain  Juppé,  il  travaille  activement  à  l’essor  industriel  de  la  région  non  officielle  Bretagne/Pays  de  Loire  ainsi  qu’à  la  modernisation  de  la  France.
Après  l’élection  de  J. Chirac,  il  est  Ministre  du  Travail  dans  les  trois  gouvernements  Raffarin  mais  les  relations  se  détériorent  à  l’instigation  de  J. Chirac  qui  lui  recommande  de  ne  pas  rejoindre  Nicolas  Sarkozy.
En  2004,  Fillon  travaille  sur  une  réforme  de  l’Education  qui,  malgré  des  manifestations  destructrices,  sera  menée  à  son  terme  après  quelques  amendements  et  décrets.
Il  s’engage  aux  côtés  de  Sarkozy  pour  la  campagne  de  2007  mais  pendant  le  quinquennat,  des  divisions  surgissent ;  cependant  Sarkozy  maintient  Fillon  en  poste  et  il  réussit  l’équilibre  du  budget  jusqu’à  la  grave  crise  économique  de  2008/2009.
Père  de  certaines  réformes  sociales,  François  Fillon  est  considéré  comme  un  bon  ministre.

Gérard  Longuet :  24 février 1946 - 69 ans.
Entre  en  Politique  en  1964, (Mouvement Occident), puis  rejoint  le  G.U.D., (Groupe Union Défense),  et  enfin  Ordre Nouveau.
Il  passe  une  jeunesse  tumultueuse  dans  des  groupuscules  d’extrême  droite  qui  sont  successivement  dissous.
Il  entre  à  l’ E.N.A.  en  71  et  en  sort  diplômé  en  73, (promotion Rabelais);  c’est  pendant  cette  période  qu’il  rejoint  le  Front  national  créé  en  72.
Dès  sa  sortie  de  l’ E.N.A., il  occupe  diverses  fonctions  administratives  et  politiques, (Sous-préfet,  Directeur de Cabinet,  Député,  Conseiller  général,  etc …).
En  78,  il  entre  à  l’U.D.F.  et  retrouve  des  fonctions  électives  et  ministérielles, (cohabitation), entre  79  et  86.
Avec  ses  anciens  copains  d’extrême  droite,  il  remet  en  cause  l’autorité  de  J. Chirac  et  Valéry Giscard D’Estaing  et  prend  la  tête  du  P.R.  en  90.
Il  redevient  ministre  sous  Balladur, (2° cohabitation).
De  ses  antécédents  à  l’extrême  droite, (1967),  jusqu’à  ses  fonctions  politiques  au  sein  du  P.R.,  il  est  plusieurs  fois  inquiété  par  la  Justice  notamment  pour  sa  villa  à  Saint Tropez  édifiée  dans  un  lieu non  constructible  apparemment, (1998).
Finalement,  il  rejoint  l’ U.M.P.  en  2002  et  sera  ministre  dans  le  gouvernement  Fillon 3.
Il  affiche  volontiers  sa  profession  d’administrateur  mais  n’a  travaillé  dans  le  groupe  informatique  qu’il  préside  que  pour  échapper  à  une  justice  qu'il  juge  un  peu  trop  inquisitoriale.
N’a  jamais  travaillé  en  entreprise.

Alain  Juppé :  15 août 1945 - 70 ans - Fils  de  propriétaires  agricoles.
Service militaire en 69/70 - Marié 2 fois - 3 enfants.
Excellent  étudiant, (Bac à 17 ans),  Ecole  Normale  en  64,  Institut  d’Etudes  Politiques  en  66,  l’ E.N.A.  en  68,  il  en  sort  Inspecteur  des  Finances.
Entre  en  politique  en  69  aux  côtés  d’Alain Krivine.

En  poste  à  l’Inspection  Générale  des  Finances  de  72  à  76,  il  rejoint  J. Chirac  et  le  suivra  au  Gouvernement  puis  à  la  Mairie  de  Paris.
Vice-président  du  "mouvement 89"  créé  en  1981,  il  est  chargé  de  préparer  les  élections  municipales, (83, 89, 93),  législatives, (86),  il  est  élu  à  chaque  fois  et  préparera  également  les  élections  présidentielles  de  1988.
Elu  député  européen  en  84.
Ministre  de  l’économie  et  des  Finances  sous  Balladur, (cohabitation),  son  action  remarquable  et  remarquée  concernant  l’allègement  de  la  fiscalité  directe  est  unanimement  saluée  par  les  Français, (ménages, entreprises, investisseurs).
Il  est  fidèle  à  J. Chirac  et  le  soutient  en  1988.

Favorable  à  l’engagement  de  la  France  au  Rwanda  pour  éviter  le  génocide  des  Tutsis;  par  ailleurs,  il  travaille  aux  accords  de  paix  israélo-palestiniens.
Il  est  nommé  deux  fois  Premier  ministre  par  J. Chirac.
Mais  ses  nouvelles  mesures  sociales  et  fiscales  lui  coûtent  30  points  de  popularité  en  six  mois  et  des  manifestations  de  rejet.
Les  privatisations  sont  mal  perçues  même  si,  en  partie,  elles  permettent  de  ramener  le  déficit  de  la  France  de  5,5  à  3 %,  respectant  ainsi  les  critères  de  Maastricht.
Il  quitte  le  Gouvernement  en  97  après  la  victoire  du  PS  aux  Législatives.

Alain  Juppé  est  considéré  comme  un  bon  ministre  compétent  et  consciencieux.
Il  est  l’un  des  meilleurs  Maires  de  France,  élu  quatre  fois  à  la  Mairie  de  Bordeaux.
Ses  projets  pour  la  ville  emportent  l’adhésion  des  habitants :  création,  rénovation  ou  réhabilitation  de  quartiers,  de  sites,  d’équipements, (le tram, le port, l’université, etc …).
(en  2015,  sa  grande  mosquée  lui  vaut  de  nombreuses  oppositions). 
Mais  Alain Juppé  rencontre  aussi  des  ennuis  avec  la  Justice :  l’appartement  de  grand  standing  pour  son  fils  à  Paris  et  les  emplois  fictifs.
Contraint  de  démissionner  de  tous  ses  mandats, (inéligibilité),  il  part  à  Montréal  et  au  Mexique.
Il  revient  en  2006  et  retrouve  son  fauteuil  de  Maire.
En  2007,  il  s’engage  aux  côtés  de  Nicolas  Sarkozy.
Nommé  Ministre  des  Affaires  Etrangères,  ses  déclarations,  prises  de  position,  actions,  lui  sont  bénéfiques, (Niger, Libye).
Il  est  partisan  déclaré  d’une  Europe  fédérale.
Vraisemblablement  et  malgré  ses  qualités,  son  avenir  politique  est  assez  problématique.
Un  peu  trop  "girouette"  aux  dires  de  certains  de  ses  "amis", il  prétend  maintenant  se  présenter  aux  Primaires  de  Droite  en  vue  de  la  Présidence  des  Républicains  et  de  l'élection  présidentielle  de  2017.

Michel Mercier :  7 mars 1947 - (69 ans)
Après  de  bonnes  études  de  droit,  il  sort  diplômé  de  l’Institut  d’Etudes  Politiques  et  devient  enseignant  pendant  quelques  années  à  la  Faculté  de  Droit  à  Lyon.
Entre  en  politique  en  71, (conseiller municipal).
Elu  Maire  en  77,  puis  Conseiller  général,  il  préside  cette  administration  pendant  23  ans.
Fidèle  de  François  Bayrou  et  de  Dominique  de  Villepin,  il  démissionne  pourtant  du  Modem  en  devenant  Ministre  sous  Fillon  en  2009.
Il  est  nommé  à  la  Justice  en  2010  et  devait  travailler  à  la  réforme  de  la  Garde  à  vue  et  à  la  mise  en  place  des  jurys  populaires  correctionnels.
Après  la  victoire  de  Hollande  à  la  Présidentielle,  il  démissionne  de  tous  ses  mandats  mais  est  réélu  Maire  en  2014 ;  fonctions  qu’il  entend  désormais  privilégier.

Luc Chatel :  15 août 1964  aux  USA  de  parents  Français - (51 ans).
Il  passe  une  jeunesse  active  dans  les  milieux  estudiantins  mais  travaille  sérieusement  et  obtient  plusieurs  diplômes, (maîtrise, DESS et autres).
Il  est  l’un  des  rares  hommes  politiques  à  avoir  exercé  une  vraie  profession :  DRH  à  l’Oréal  de  1990  à  2002.
Adhère  au  PR  en  91 ;  en  98,  il  est  Vice-président  du  Conseil  Régional  de  Champagne - Ardennes  jusqu’en  2004.
Depuis  1997,  il  est  régulièrement  élu  ou  nommé  à  différents  postes  électifs  et/ou  politiques.
Il  rejoint  l’ UMP  en  2004.
Avec  l’élection  de  Nicolas  Sarkozy  à  la  Présidence  de  la  République,  il  devient  ministre  sous  Fillon  2  et  3.
Il  est  considéré  comme  méthodique  et  travailleur, (passé de DRH oblige).
Il  sait  esquiver  les  gros  problèmes  en  cédant  sur  des  points  mineurs  lors  de  négociations ;  cependant  aucune  de  ses  propositions  n’est  menée  à  son  terme, (class-actions, rythmes scolaires, restriction des marges bénéficiaires de  la grande distribution, etc…).
En  2012,  il  est  Vice-président  de  l’ UMP.
Il  semble  envisager  une  carrière  politique  de  haut  niveau  car  il  a  démissionné  de  son  mandat  de  Maire  à  l’automne  2013.

Bruno Le Maire :  15 avril 1969 - (46 ans) - Marié, quatre enfants.
Parle  anglais,  allemand,  italien.
Sa  scolarité  primaire  se  passe  à  Notre  Dame  de  France, (établissement privé),  et  au  Lycée  Saint  Louis  de  Gonzague.
Etudiant  doué,  il  entre  à  Normale Sup  en  89  et  sort    de  l’agrégation  lettres.
Diplômé  de  l’Institut  d’Etudes  Politiques,  il  entre  à  l’ENA  en  96  et  sort  avec  le  rang  de  diplomate,  fonction qu’il  n’a  jamais  exercée.
En  98,  il  devient  Directeur  aux  affaires  stratégiques  du  Ministère  des  Affaires  Etrangères.
Fidèle  de  Dominique  de  Villepin,  il  l'a  suivi  dans  toutes  ses  fonctions  ministérielles  et/ou  politiques,  notamment  à  Matignon;  mais  il  s'est  trouvé  depuis  une  indépendance  et  une  motivation  pour  "voler  de ses  propres  ailes".
Il  est  Conseiller  municipal,  Député,  plusieurs  fois  Directeur  de  Cabinet  et  deux  fois  Ministre.
Il  postule  pour  la  Présidence  des  Républicains. 

François  Baroin :  21 juin 1965 - (50 ans) - vit en Union libre - 3 enfants d’un  précédent mariage.
Franc-maçon,  fils  de  hauts  fonctionnaires,  son  père  a  été  Grand  Maître  du  Grand  Orient  de  France.
Etudiant  acharné,  il  est  titulaire  de  deux  DESS,  d’un  DEA  et  diplômé  de  l’Institut  Supérieur  de  Gestion.
Journaliste  à  Europe 1  pendant  4ans, (88-92) ;  son  engagement  politique  est  complet.

Maire  de  Troyes,  Député,  Conseiller  politique,  Président  de  différents  organismes  politiques,  Secrétaire  d’Etat,  plusieurs  fois  ministre,  Porte Parole  du  Gouvernement,  etc …,  il  apparaît  sur  tous  les  fronts  et  il  est  de  toutes  les  batailles  législatives  à  l’Assemblée  nationale,  provoquant  parfois  des  incidents  avec  le  PS.
Cette  agitation  frénétique,  si  elle  l’a  fait  connaître  du  Grand  public,  lui  confère  une  réputation  de  "touche à tout"  un  peu  brouillonne  et  trop  médiatisée  selon  ses  détracteurs  politiques.
Son  avenir  politique,  lié  à  l’avenir  politique  de  l’UMP,  semble  quelque  peu  en  retrait.

Xavier  Bertrand :  25 mars 1965 - (50 ans) - Marié deux fois - Trois enfants.
Universitaire,  DESS  et  Maîtrise.
Agent  d’assurances,  son cabinet  existe depuis  1992,  mais  lui  n’y  est  pas  souvent,  c’est  le  moins  que  l’on  puisse  dire.
Franc-maçon,  membre  du  Grand  Orient  de  France.
Entre  en  politique  à  16  ans  au  RPR.
Elu  plusieurs  fois  Maire  de  Saint-Quentin.
A  voté  contre  Maastricht.
Il  a  été  plusieurs  fois  ministre, (Santé, Travail …),  dans  les  gouvernements  Raffarin,  De Villepin  et  Fillon.
Son  administration  est  ponctuée  de  différents  problèmes ;  réforme  des  retraites,  lutte  contre  le  tabagisme,  réforme  de  l’assurance-maladie,  etc …
Par  ailleurs,  il  a  dû  faire  face  au  Chikungunya,  à  la  grippe  aviaire  et  surtout  au  Médiator.
Sur  son  avenir  politique,  il  s'était  montré  indécis;  mais  i
l  semblerait  qu'il  veuille  se  présenter  à  la  présidence  des  Républicains  et  même  à  l'élection  présidentielle.

Claude  Guéant :  17 janvier 1945 - (71 ans), Veuf - 2 enfants - Franc-maçon.
Sa  mère,  institutrice  le  forme  aux  études ;  licence  de  droit,  licence  d’anglais,  Institut  d’Etudes  Politiques  et  ENA  en  69 ;  il  en  sort  Préfet.
Il  est  nommé  d’abord  Directeur  de  Cabinet  en  71,  puis  Secrétaire  Général,  puis  Sous-préfet,  et  Préfet  en  91.

En  94,  il  est  nommé  Directeur  Général  de  la  Police  Nationale  sous  C. Pasqua,  Ministre  de  l’Intérieur,  puis  retrouve  la  Préfectorale  de  98  à  2002.
Directeur  de  Cabinet  sous  N. Sarkozy,  il  devient  ministre  en  2004, (Finances),  et  2005, (Intérieur).
En  2007,  il  soutient  Nicolas  Sarkozy  et  il  est  nommé  Secrétaire  Général  de  l’Elysée.
En  2011,  il  retrouve  le  ministère  de  l’Intérieur ;  ses  déclarations  sur  l’islamisme  provoquent  un  incident  à  l’Assemblée  nationale.
Il  est  opposé  à  la  dépénalisation  de  la  drogue.
Pour  la  présidence  tant  controversée  de  l’UMP,  il  a  soutenu  Fillon  mais  s’est  déclaré  Sarkozyste  en  2013  si  l’ancien  président  revient  aux  affaires  de  l’Etat.
Claude  Guéant  est  partie  prenante  dans  différentes  affaires  juridiques : 
campagne  de  N. Sarkozy,  primes  de  cabinet, Tapie / Crédit  Lyonnais,  etc …
Il  a  été  placé  en  garde  à  vue  en  mai  2014  pour  l’affaire  Tapie.
Par  ailleurs,  Il  s’est  déclaré  exerçant  la  profession  d’avocat,  (par  équivalence),  mais  il  est  surtout  connu  en  qualité  de  Monsieur  Bons  Offices  aux  affaires  africaines  et  ses  diverses  missions  pourraient  prêter  le  flanc  à  critiques  et  lui  valoir  quelques  nouveaux  ennuis  avec  la  Justice.
En  définitive,  il  paraît  peu  probable  qu’il  ait  encore  un  avenir  politique  de  haut  niveau.

Fréderic Mitterrand :  21 août 1947 - (68 ans)
N’a  jamais  été  marié,  mais  a  trois  enfants  dont  deux  tunisiens  adoptés.
Fils  de  haut  fonctionnaire  et  neveu  de  l’ancien  Président  de  la  République  François  Mitterrand.
Licencié  en  Histoire/Géographie  et  diplômé  de  l’Institut  d’Etudes  Politiques, il  enseigne  pendant  3  ans  dans  le  "Privé"  puis  dirige  une  chaîne  de  cinémas  dans  Paris.
Gestionnaire  administratif  et  financier  incompétent,  il  accumule  les  dettes  et  "plaque  tout"  en  1986.
Entre-temps,  il  s’est  lancé  dans  la  production  télévisuelle  sur  les  chaînes  françaises  avec  un  relatif  succès  jusqu’en  2005.
Nommé  Ministre  de  la   Culture  en  2009,  il  a  constamment  "navigué  sur  les  flots"  de  la  Culture  pendant  plus  de  40  ans.
Mais  Frédéric  Mitterrand  présente  un  côté  beaucoup  plus  sombre  dans  sa  vie.
Il  affiche  ouvertement  son  homosexualité  à  partir  de  1978.
A  travaillé  pendant  plus  de  30  ans  pour  le  régime  tunisien  de  Ben Ali  renversé  le  14  janvier  2011.
Il  obtient  la  nationalité  tunisienne  en  1990  et  bénéficie  de  la  double  nationalité.
Par  ailleurs,  en  2011  également,  il  a  avoué  dans  son  livre  autobiographique,  avoir  pratiqué  le  tourisme  sexuel  en  Thaïlande  et  payé  des  jeunes  garçons  à  peine  pubères  et  aussi  en  Tunisie    il  a  acheté  un  bien  immobilier.
Il  n’est  pas  le  seul, (à l’époque),  à  profiter  des  largesses  de  Ben Ali  et  de  vacances  gratuites :  J. F. Copé,  Michèle  Alliot-Marie  et  d’autres  sont  même  devenus  propriétaires  en  Tunisie.
Fréderic Mitterrand  semble  aujourd’hui  être  en  retrait  de  la  vie  publique.

 Valérie  Pécresse :  14 juillet 1967 - (48 ans) - Mariée - 3 enfants.
Passe  toute  sa  vie  scolaire  en  "Privé",  obtient  son  Bac  à  16  ans.
Diplômée  de  H.E.C.  en  1988,  sort    de  l’ E.N.A.  et  entre  à  25  ans  au  Conseil  d’Etat.
En  93,  elle  est  détachée  auprès  du  Premier  Ministre.
Entre  en  politique  en  97    elle  rejoint  J. Chirac.
Sa  prédilection  pour  le  Droit  de  la  famille  la  destine  aux  Affaires  Sociales;  c’est  pourtant  à  l’Enseignement  supérieur, (Ministre),  qu’elle  donne  sa  pleine  mesure,  puis  au  Budget.
Elle  est  considérée  par  son  entourage  comme  une  travailleuse  sérieuse.
Elle  a  été  élue, (juin 2014),  secrétaire  générale  déléguée  de  l’U.M.P.
Depuis  l’avènement  de  la  gauche  au  pouvoir,  elle  est  l’une  des  battantes  à  l’ Assemblée  nationale  et  a  enjoint  Manuel  Valls  d’acter  très  vite  la  réforme  territoriale.

Laurent  Wauquiez :  12 avril 1975 -(40 ans) - Marié - 2 enfants.
N’a  jamais  travaillé,  il  est  issu  d’une  famille  d’industriels  et  de  banquiers.
Ses  études  terminées,  il  sort    de  l’agrégation  d’histoire  à  Normale Sup.
Il  est  diplômé  de  l’Institut  d’Etudes  Politiques  et  Major  de  l’ E.N.A.  en  2001 et  il  est  nommé  au  Conseil  d’ Etat.
Entre  en  politique  en  1997,  il  est  élu  député  à  29  ans.
Il  est  opposé  au  mariage  homosexuel.
Il  se  fait  connaître  médiatiquement  et  du  grand  public  à  l’occasion  de  la  sortie  d’un  livre  dont  il  est  l’auteur  et  qui  dénonce  les  absurdités  politiques.
Elu  Maire,  il  assainit  les  finances  de  la  ville.
D’abord  nommé  Secrétaire  d’Etat  à  l’emploi,  il  travaille  avec  succès  sur  plusieurs  chantiers, (assurance-chômage, formation professionnelle,  etc …),  puis  Ministre  des  Affaires  Européennes,  il  est  partisan  de  sortir  la  France  de  Schengen  et  pour  une  Europe  de  Direction  commune  réservée  au  départ  aux  six  pays  fondateurs.
Il  condamne  l’assistanat  systématique  et  se  montre  favorable  à  un  plafonnement  des  minima  sociaux.
Nommé  à  l’Enseignement  supérieur,  il  dévie  encore  du  domaine  de  sa  compétence  en  proposant  un  protectionnisme  de  réciprocité.
A  ce  jour,  il  est  le  seul  politique  français  à  avoir  renoncé  à  ses  indemnités  d’ancien  ministre.

Eric  Besson :  2  avril 1958 - (57 ans) - Marié 2 fois - 3 enfants.
  à  Marrakech,  il  arrive  en  France  en  1975  après  avoir  réussi  son  Bac  à  Casablanca.
Elève  à  l’ Institut  d’Etudes  Politiques,  il  échoue  à  l’ E.N.A.  et  entre  chez  Renault  Véhicules  Industriels  pendant  un  an  puis  effectue  diverses  missions  dans  des  organismes  publics  ou  privés.
Il  crée  même  une  société  de  lobbying.
Entré  en  politique  à  35  ans,  il  occupe  diverses  fonctions  au  PS  pendant  14  ans  et  rejoint  Nicolas  Sarkozy  en  2007.
Nommé  Secrétaire  d’Etat,  puis  Ministre,  il  ne  fait  guère  d’étincelles  dans  son  travail  sur  les  différents  dossiers  dont  il  a  la  charge,  (évaluation  des  politiques  publiques ? ? ? ,  Immigration  et  intégration,  Economie  et  Industrie, …).
Sa  liaison,  puis  son  mariage  avec  une  jeune  Tunisienne  de  22  ans,  petite-fille  de  Bourguiba,  a  provoqué  la  rumeur  de  sa  conversion  à  l’Islam,  non  prouvée  à  ce  jour  et  démentie.
Redevenu  Maire  en  1992,  il  est  fort  probable  qu’il  n’obtienne  plus  de  hautes  fonctions  gouvernementales ;  il  a  prétendu  d’ailleurs  vouloir  travailler  dans  le  secteur  privé.

Nadine  Morano :  6 novembre 1963 - (52 ans) - Mariée puis divorcée - 3 enfants.
C’est  apparemment  la  seule … "Fille du Peuple",  père  routier,  mère  standardiste.
C’est  sans  doute  pour  cette  raison  qu’elle  est  tant  critiquée  par  ses  adversaires  politiques  et  même  quelques  membres  de  son  entourage ;  "grande  gueule,  gaffeuse"  sont  les  termes  qui  la  qualifie  le  plus  souvent ; il  est  vrai  qu’une  certaine  soi-disant  intelligentsia  n’admet  pas  facilement  que  les  personnes  d’origine  modeste  arrivent  à  les  égaler  sur  certains  plans.
Après  une  scolarité  normale,  avec  un  DESS  en  poche,  elle  entre  en  politique  en  1986  et  devient  une  fidèle  de  Nicolas  Sarkozy  dès  1988.
En  1992,  elle  est  Chargée  de  mission  au  Conseil  général  de  Lorraine.
Elue  Secrétaire  national  de  l’ U.M.P.  en  2002.
Politiquement,  elle  s’implique  dans  tout  ce  qui  concerne  la  jeunesse,  les  enfants,  la  famille ;  elle  est  notamment  l’auteur  d’une  loi  sur  le  droit  des  malades  en  fin  de  vie  et  d’un  texte  relatif  aux  violences  faites  aux  femmes.
Nommée  Ministre  de  la  formation  professionnelle,  ele  n’a  pas  le  temps  de  présenter  ses  propositions,  la  campagne  de  2012  est  déjà  lancée.
Lors  des  législatives  de  2012,  elle  est  victime  d’une  cabale  journalistique.
Actuellement,  elle  est  député  européenne.

Fréderic  Lefebvre :  14 octobre 1963 - (52  ans) - Marié - 2 enfants.
A  17  ans,  il  fait  partie  des  "Jeunes  du  RPR"  et  devient  un  fidèle  de  Nicolas  Sarkozy.
En  1986,  il  est  secrétaire  général  du  RPR  à  Paris.
De  1987  à  1993,  il  est  assistant  parlementaire  et,  en  93,  s’engage  définitivement  aux  côtés  de  Sarkozy.
Codirigeant,  sans  fonction  effective,  d’un  cabinet  de  lobbying,  il  n’a  jamais  travaillé  de  sa  vie ;  du  moins  jusqu’à  aujourd’hui.
Député,  puis  Ministre,  il  travaille  à  la  protection  de  l’enfance  victime  d’Internet.
Elu  député  des  Français  aux  U.S.A.,  en  2014,  il  participe  activement  à  la  réussite  du  Voyage  de  François  Hollande  et  se  félicite  du  rapprochement  avec  Barak  Obama.
Il  est  le  seul  UMP  à  voter  pour  le  programme  de  stabilité  et  à  soutenir  François  Hollande  dans  pratiquement  toutes  ses  options,  même  les  plus  critiquables.
Ce  changement  de  cap  semble  lui  être  bénéfique  et  le  fait  que  son  livre  soit  mis  en  ligne  gratuitement  lui  redonne  du  crédit.
Ses  adversaires  politiques  et  certains  membres  de  l’UMP  le  considèrent  comme  un  "navigateur  à  vue"  qui  avance  sous  le  vent  de  ses  intérêts.
"Paraître  pour  être"  pourrait  être  sa  devise.
Mais  suite  à  sa  maladie,  il  semble  qu’il  envisage  tout  simplement  de  se  retirer  de  la  vie  publique ;  mais …

Michèle  Alliot-Marie :  10 septembre 1946 – (69 ans) – Mariée – 2 enfants.
Après  des  études  brillantes,  plusieurs  fois  diplômée,  (docteur  en  droit  et  en  sciences  politiques,  maîtrise,  etc …),  dès  1969,  elle  intègre  des  cabinets  universitaires  et  ministériels,  (assistante universitaire,  maître de conférences, …).
Entre  définitivement  en  politique  en  1983, (Conseil municipal puis Maire),  elle  entre  bientôt  au  Gouvernement.
Elue  Député  en  1986,  Ministre  des  sports  en  1993,  mais  c’est  en  sa  qualité  de  Ministre  de  la  Défense  qu’elle  acquière  sa  popularité  dans  l’Armée  mais  surtout  auprès  du  public  malgré  les  critiques,  voire  les  attaques  de  la  Gauche  et  des  Verts,  (commentaires imbéciles s’abaissant  jusqu’au coût de sa tenue d’uniforme;  c’est d’autant plus stupide qu’une simple  toge  d’avocat, (ce qu’elle est par ailleurs),  peut  coûter  plus  de  3000 €.
Ses  prises  de  position  sur  l’ Irak,  la  Côte  d’Ivoire,  le  conflit  israélo-palestinien,  défendent  la  position  de  la  France  et  elle  gagne  encore  en  notoriété.
Soutien  de  Sarkozy  en  2007,  elle  devient  Ministre  de  l’Intérieur  et  elle  déploie  une  activité  remarquée  sur  le  plan  de  la  sécurité  notamment, (hooligans,  chiens  dangereux).
Nommée  ensuite  à  la  Justice,  elle  est  l’instigatrice  du  rapprochement  Police-Gendarmerie  et  s’intéresse  au  problème  du  suicide  des  prisonniers,  à  la  modification  de  la  procédure  pénale,  veut  durcir  les  peines  de  récidive,  etc 
A  l’automne  2010,  elle  est  nommée  aux  Affaires  étrangères  et  favorise  les  rapports  franco-allemands  et  franco-chinois.
Mais  l’ Affaire  tunisienne  arrive …
Ce  qui  n’était  qu’une  affaire  privée  a  été  exploitée  médiatiquement  pour  lui  nuire.
Quant  aux  propos  polémistes  sur  les  moyens  de  répression  des  manifestations  anti-Ben Ali  qu’on  lui  reproche,  il  convient  de  rappeler  que  la  France,  Droite  et  Gauche  confondues,  soutenait  davantage  le  régime  en  place  que  les  participants  à  la  "révolution  de  Jasmin".
Cette  parenthèse  refermée,  M.A.M.,  ainsi  que  l’appellent  familièrement  nombre  de  Français,  est  considérée  comme  une  travailleuse  énergique,  assidue  et  compétente.
Elle  est  la  seule  personnalité  politique, (hommes et femmes confondues),  à  avoir  été  titulaire  sans  discontinuer  des  quatre  ministères  régaliens  en  plein  exercice :  Affaires  étrangères,  Défense,  Intérieur  et  Justice.
Elle  est  aujourd’hui  députée  européenne.

Nathalie  Kosciusko-Morizet :  14 mai 1973 – 42 ans – Mariée – 2enfants.
Avec  un  grand-père  Ambassadeur  et  un  père  Maire,  son  destin  public  et  politique  lui  était  tracé.
Après  de  solides  études,  elle  est  Polytechnicienne ;  c’est  la  seule  femme  politique  à  avoir  effectué  son  service  militaire, (Marine).
Elle  entre  en  politique  en  1999  en  qualité  de  Conseillère  municipale  puis  est  élue  Maire  de  Longjumeau.
Elle  travaille  dans  les  cabinets  de  Jacques  Chirac  et  Jean-Pierre  Raffarin.
Entre  au  Gouvernement  en  2007,  d’abord  Secrétaire  d’ Etat,  puis  Ministre,  elle  est  férue  d’Environnement  et  d’Informatique ;  elle  s’implique  fortement  dans  le  Transport  en  général , (aérien, fluvial,  ferroviaire,  urbain et  intra-urbain).
Dans  les  affaires  de  Société,  elle  n’hésite  pas  à  employer  un  langage  un  peu  trop … "fleuri" , (mariage pour tous par exemple) ;  il  est  vrai  qu’elle  fait  preuve  parfois  d’un  relatif  emportement  dans  ses  discours  et  interventions  publiques.
Soutien  de  Sarkozy,  candidate  à  la  Présidence  de  l’UMP,  elle  fut  candidate  à  la  Mairie  de  Paris  qu’elle  perdit,  en  partie  par  certaines  déclarations  jugées  trop  démagogiques.
Assez  bizarrement,  elle  ne  s’est  pas  présentée  aux  élections  européennes,  cependant,  de  l’avis  de  son  entourage  politique,  N.K.M.  a  encore  devant  elle  de  beaux  jours  politiques.

Chantal  Jouanno :  12  juillet 1969 – 45 ans – Mariée – 3 enfants.
Titulaire  d’un  B.T.S.  export,  elle  entre  chez  Citroën  puis  EDF.
Parallèlement,  elle  poursuit  ses  études  et  sort  diplômée  de  Sciences  Po  et  de  l’ E.N.A.
En  1999,  elle  est  Sous-préfet  de  la  Vienne.
Entre  en  politique  en  2002,  conseillère  en  communication  successivement  de  Michel  Gaudin,  Claude  Guéant,  Nicolas  Sarkozy.
Elle  suit  ce  dernier  dans  toutes  se  fonctions  gouvernementales  ou  électives.
Elle  participe  activement  au  "Grenelle  de  l’Environnement"  et  se  spécialise  dans  les  questions  environnementales  et  aussi  dans  la  protection  de  l’enfance;  elle  est  à  l’origine  d’une  loi  interdisant  l’hyper sexualisation  des  enfants, (concours des mini-miss et exposition des enfants dans certains films publicitaires notamment).
Les  débuts  de  sa  carrière  professionnelle  et  politique  sont  rythmés,  depuis  son  adolescence,  par  la  compétition  sportive  de  haut  niveau , (championne de France de Karaté - Katas).
Elle  est  devenue  tout  naturellement  Ministre  des  Sports, (entre autres), sous  le  Gouvernement  Fillon 3.
Sénatrice,  elle  milite  pour  une  nouvelle  écologie  moins  politique  mais  plus  active.

---oOo---

Il  serait  souhaitable  de  savoir  combien  de  ces  personnalités  présentent  un  passé  professionnel  de  base ...

Prénom

Nom

Age

Age d’entrée  dans  la  vie  active

Nombre  d’années  passées  en  entreprise

Observations

Nicolas

Sarkozy

59 ans

26 ans

0

Avocat libre 

François

Fillon

60 ans

20 ans

0

 

Gérard

Longuet

68 ans

27 ans

0

 

Alain

Juppé

68 ans

25 ans

0

 

Michel

Mercier

67 ans

25 ans

3

Enseignant 

Luc

Chatel

50 ans

26 ans

12

DRH à l'Oréal 

Bruno

Le Maire

45 ans

27 ans

0

 

François

Baroin

49 ans

23 ans

4

Journaliste à Europe 1 

Xavier

Bertrand

49 ans

27 ans

0

 

Claude

Guéant

69 ans

26 ans

0

 

Frédéric

Mitterrand

66 ans

24 ans

23

Enseignant puis producteur Télé 

Valérie

Pecresse

46 ans

25 ans

0

Laurent

Wauquiez

39 ans

26 ans

0

 

Eric

Besson

56 ans

20 ans

1

 Renault

Nadine

Morano

50 ans

23 ans

0

 

Frédéric

Lefebvre

50 ans

23 ans

0

 

Michèle

Alliot-Marie

67 ans

23 ans

0

 

Nathalie

Kosciusko-Morizet

41 ans

26 ans

0

2 ans d'armée 

Chantal

Jouanno

44 ans

30 ans

0

4 ans environ plus 25 ans de sport de haut niveau 

Avec  cette  analyse,  le  V.R.A.I.  s'aperçoit  que  très  peu  de  nos  gouvernants  aiment  le  travail  même  si,  apparemment,  les  gens de  Droite  semblent  plus  concernés  que  les  dirigeants  de  Gauche.

Il  est  évident  que  tous  privilégient  leurs  fonctions  honorifiques  bien,  (trop),  rémunérées,  favorisant  les  passe-droits  et  avantages  de  toutes  sortes,  alimentant  au  delà  de  leurs  espérances  leur  train  de  vie  fastueux  au  détriment  des  Français,  surtout  ceux  de  la  classe  moyenne-basse,  (qu'ils soient en activité ou retraités),  qui  ont  vu,  entre  autres,  leur  imposition  doubler  en  2013  et  s'accentuer  encore  en  2014.

Qu'il  est  loin  le  temps  de  personnalités  sérieuses  et  désintéressées,  (Vincent Auriol, René Coty, Maurice Couve de Murville, Michel Poniatowski),  tel  le  Général  De Gaulle  qui  s'était ... " toujours  fait  une  certaine  idée  de  La  France ".

Mais  l'évolution  de  la  Société  étant  ce  qu'elle  est,  à  défaut  de  personnalités  désintéressées,  peut-être  peut-on  penser  qu'il  existe  au  moins  quelques  personnes  compétentes !

Oui,  il  en  existe ...  mais  sans  surprise,  ce  sont  des  Politiques  de  l'ancienne  génération  et  l'on  retrouve  sur  le  podium  quatre  personnalités  qui,  malgré  leurs  problèmes  plus  ou  moins  personnels,  ont  prouvé  leur  intérêt  pour  les  fonctions  électives  ou  gouvernementales  qu'elles  occupaient  et  ont  travaillé  plus  pour  la  France  et  les  Français  que  beaucoup  d'autres.  

Les  quatre  élus  sont  :                                              Michèle  Alliot-Marie
                                                          François  Fillion                            Alain  Juppé - Laurent Fabius

Il  est  assez  plaisant  de  trouver  une  femme  à  la  tête  de  ce  quatuor  mais  sa  compétence  et  son  travail  ne  font  aucun  doute.
C'est  la  seule  également,  assez  courageuse,  qui  ne  pratique  pas  l'islamisme  de  circonstance  actuel.

Cependant  l'on  ne  peut  pas  vivre  dans  le  passé  et  la  nouvelle  génération  est  là ...

Sur  le  plan  de  la  compétence  et  de  la  qualité  du  travail  accompli,  le  podium  des  plus  jeunes  pourrait  être  celui-ci  :

                                                                            Valérie  Pecresse          
                                                   Laurent  Wauquiez                     Luc  Chatel              

Et  encore  une  fois,  c'est  une  femme  qui  "remporte  le  titre"  et  c'est  largement  mérité.  Depuis  son  élection  à  la  tête  de  la  région  IDF,  elle  "secoue  le  cocotier"  et  déjà  des  effets,  partiels  certes,  se  font  sentir. 

Il  semble  acquis  que  Bruno  Le Maire  mais  surtout  Eric  Ciotti,  (nouvel arrivant au plan national),  aient  un  bel  avenir  politique  mais  cette  fois-ci  aucun  politique  de  Gauche  ne monte  sur  le  podium;  depuis  le  mois  de  mai  2012,  ils  ont largement  prouvé  leur  incompétence,  leur  désintérêt  pour  la  France et  les  Français  et  leur  avidité  à  assurer  leur  avenir surtout personnel.

L'avenir  confirmera  ou  démentira  cette  prospective  du  V.R.A.I.;  peut-être  François  Baroin  et  sans  doute  Benoit  Hamon,  avec  un  peu  plus  d'engagement  désintéressé,  pourront  jouer  un  rôle  dans  le  futur.

Le  V.R.A.I.  sera  sur  tous  les  fronts  pour  que  la  France  retrouve  toute  sa  place  dans  le  concert  mondial  des  nations,  quitte à  présenter  lui-même  des  candidats  à  toutes  les  élections  si  les  Français  décident  de  le  soutenir.

---oOo---

CONCLUSION  :

Comme  dans  le  années  80,  il  apparaît  que  les  Politiques  de  Gauche  affichent  surtout  une  très  nette  propension  à  se  mettre  en  valeur,  alimentent  leur  égo  et  soignent  leur  image  de  marque  par  tous  les  moyens  que  le  pouvoir  et  la  fonction  leur  confèrent. (occupation médiatique généralisée par exemple).

Ils  prétendent  travailler  pour  le  bien  de  la  Nation  et  de  la  population  en  faisant  croire  que  les  beaux  jours  vont  venir ... après;  mais  surtout,  ils  imposent  leur  volonté,  leurs  décisions,  leurs  actions  qui,  le  plus  souvent,  ne  satisfont  pas  les  désirs  des  Français .

Sur  leurs  grandes  préoccupations, (emploi,  impôts, logement, sécurité, etc...),  nos  gouvernants  actuels  promettent,  encore  et  toujours,  que  des  améliorations  substancielles  de  leurs  conditions  de  vie  surviendront  dans  les  années  à  venir,  voire  au  cours  des  décennies  futures.

En  attendant,  ils  proposent  soit  des  mesures  accessoires,  soit  des  projets  de  diversion  pas  toujours  bien  préparés;  diluant  ainsi  l'acuité  de  ces  problèmes.  

Mais  la  plus  grande  critique  que  les  Français  reprochent  à  ce  Gouvernement  de  Gauche,  c'est  leur  empressement  à  offrir  des  postes  électifs  ou  gouvernementaux  à  leur  famille  ou  aux  amis  politiques,  voire,  (c'est à la mode),  nommer  des  étrangers, étrangères,  à  des  postes  clefs  de  l'Administration  française.

Derniers  exemples  en  date :  1) l'information  judiciaire  ouverte  concernant  l'attribution  par  faveur  de  marchés  évènementiels  à  des  sociétés  appartenant  à  la  famille  de  Monsieur  Kader  Arif,  (ancien ministre des Anciens  combattants), les  sociétés  concurrentes  ayant été  écartées,  aucune  opposition  n'a  été  retenue.
Pourtant  l'opposition  politique  en  région  Midi-Pyrénées  a  relevé  que  deux  autres  entreprises  avaient  voulu  postuler  et  avaient  le  droit  de  le  faire;   il  est  à  noter  que  l'une  des  deux  sociétés  de  la  Famille  Arif  avait  été  créée  seulement  quelques  jours  avant  la  passation  de  ce  marché  qui  s'élévait  à  2,8  millions  d'euros.

2)  la  nommination  au  poste  de  vice-présidente  du  Sénat  d'une  Algérienne, islamiste  affirmée  bénéficiant de la double Nationalité.

François  Hollande, sans  tenir  compte  de  leur  capacité  à  remplir  correctement  les  fonctions définies,  a  nommé  des  personnes    dont  certaines  devraient  répondre  de  faits  répréhensibles  devant  la  Justice  et  notamment,  lui-même  pour  déclaration mensongère  de  patrimoine  entre  autres;  d'autres  pour  trafic  d'influence  ou  favoritisme,  d'autres  encore  pour  attentats  divers  et  racisme  anti-france  et  anti-français,  ou  pour  des  infractions  pénales  commises  par  leurs  enfants,  quelquefois mineurs  au moment des  faits,  etc ...,  etc ..., etc ...   

Si  la  Troisième  République  était  la  "République  des  camarades";  selon  Jouvenel  qui  dénonçait  les  intrigues  et  marchandages  de toutes  sortes  dont  bénéficiaient  les  gens  en  place  et  leurs  protégés, (les choses n'ont pas changé depuis, elles se sont même aggravées),  cette  actuelle  Cinquième  République  semble  être  devenue  celles  des ... T.R.U.A.N.D.S.

        *    T raitres  à  la  Patrie,

        *    R acketteurs  par  impôts,

        *    U surpateurs  de  pouvoirs,

        *    A deptes  du

        *    N épotisme  et

        *    D estructeurs  de  la

        *    S ociété  française

Tous  les  faits  recensés  depuis  l'avènement  au  pouvoir  des  Socialistes  semblent  parfaitement  illustrer  ces  termes  que  le  V.R.A.I.  dénonce  avec  force.  et  espère  que  les  Français  vont  enfin  comprendre.

Joseph  De  Maistre  disait  en  1796  :  " Toute  Nation  a  le  Gouvernement  qu'elle  mérite ..."

Beaucoup,  par  intérêt  personnel,  d'autres  par  lâcheté,  ont  laissé  le  destin  de  la  France  aux  mains  d'une  caste  qui  considère  son  peuple  comme  quantité  négligeable  et  exerce  sur  lui  un  féodalisme  absolu  pire  que  la  Royauté.

Le  V.R.A.I.  constate  avec  satisfaction  que  des  Français  commencent  à  relever  la  tête.

IL   EST   TEMPS   DE   PARLER   V.R.A.I.

---oOo---